Cameroun: Le Ministre de la Sante, André Mama Fouda, annonce la vente du préservatif masculin à 5 FCFA

In LIFESTYLE

Selon le ministre de la Santé Publique, le prix de 10 condoms masculins est de 50 FCFA, les pilules ou contraceptifs oraux et pilules du lendemain à 125 FCFA, les injectables sont commercialisés à 255 FCFA, le dispositif intra utérin à 1000 FCFA et l’implant contraceptif à 2140 FCFA.

C’est dans le cadre de la promotion de la planification familiale au Cameroun, que le ministre de la Santé publique André Mama Fouda a tenu une conférence de presse ce 13 juillet dans son département ministériel.

C’était en présence du porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication Issa Tchiroma. A en croire le Minsanté, «l’événement se déroule dans un contexte international marqué par un Sommet de haut-niveau sur la planification familiale qui se déroule à Londres, sommet auquel le Cameroun prend part», souligne-t-il. Précisant que la planification familiale est un «ensemble d’outils mis à la disposition de la femme pour lui permettre de mieux gérer sa fécondité», le Minsanté a fait savoir qu’il s’agit d’éviter les «4 trop» de la mortalité maternelle, à savoir les grossesses: Trop précoces; trop rapprochées; trop nombreuses et trop tardives. Aussi, le gouvernement s’est engagé à: Assurer la sécurité contraceptive en rendant disponible les produits contraceptifs de qualité; accroitre le financement de la planification familiale dans le budget national; initier la distribution à base communautaire des méthodes injectables en plus des pilules et des condoms; accroitre l’accès des jeunes aux services de santé de reproduction/planning familial. «C’est ainsi que j’ai signé le 14 août 2014, une circulaire rendant les coûts des contraceptifs plus accessibles. En guise d’exemple, le prix 10 condoms masculins est de 50 FCFA, les pilules ou contraceptifs oraux et pilules du lendemain à 125 FCFA, les injectables tels que Depo Provera sont à 255 FCFA, le dispositif intra utérin à 1000 FCFA et l’implant contraceptif à 2140 FCFA», indique André Mama Fouda. «Les produits contraceptifs sont disponibles à ce prix dans les formations sanitaires publiques depuis le centre de santé intégré jusqu’aux formations sanitaires de première catégorie. En outre, les officines des pharmacies les offrent également », ajoute-t-il dans son propos liminaire. Cette action du Minsanté s’inscrit en droit ligne du Plan opérationnel de planification du Cameroun initié par le Fond des Nations Unies pour la Population (FNUAP), dont l’objectif vise à réaliser un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et le potentiel de chaque jeune est accompli.

Source : Cameroon-Info.Net

Mobile Sliding Menu