SOCIETE

Enquête à l´ambassade du Cameroun en Belgique

La grande affluence s´observe déjà avec les vacances d´été.

En ce début de vacances d´été 2017, c´est le grand rush des voyageurs vers l´ambassade du Cameroun à Bruxelles. Un mouvement interminable de montée et de descente est perceptible à longueur de journée à l´arrêt du tram Darwin, arrêt tout juste situé devant la représentation diplomatique de ce pays d´Afrique centrale.

Dix heures ce lundi 3 juillet, nous arrivons en ces lieux afin de partager le quotidien du personnel consulaire ainsi que celui des citoyens qui sollicitent leurs services. La salle d´attente est déjà bondée de monde : 60, 80 personnes sont présentes, voire un peu plus. Femmes, hommes et enfants de tous les âges, ils viennent d´horizon divers. Ils ont parfois parcouru des kilomètres à travers la Belgique avant de rejoindre l´avenue Brugmann. Certains sont venus de très loin : Angleterre, Espagne, Allemagne etc comme le témoignent leurs documents d´identité qu´ils tiennent en main.

Le service d´ordre est bien assuré 

Face à ce beau monde rassemblé dans le hall de la salle d´attente, le service d´ordre est assuré par l´adjudant Epeti Ndoumbé Théodore. L´homme en tenue assume sa charge du jour avec fermeté mais avec beaucoup de courtoisie. Une attitude appréciée par la plupart des visiteurs du jour. C´est dire s´il mérite sa récente médaille de la force publique reçu des mains de l´ambassadeur Daniel Evina Abe´e lors des festivités du 20 mai dernier.

La réalité des chiffres est incontestable. Il y a du monde. Il faut prendre un ticket et attendre son tour lance notre militaire en tenue. Il renseigne, explique, dirige vers le bon service et surtout distribue les formulaires nécessaires aux diverses demandes : demande de visa, légalisation de documents, certificats divers… « Vérifiez que vos formulaires soient bien remplis s´il vous plait. », « Vous n´avez pas indiqué le numéro de votre passeport sur le formulaire », « vous avez oubliez de signer » tels sont ses propos tenus à fréquences régulières. On l´entend très souvent répéter à haute voix le numéro d´ordre qui s´inscrit sur le tableau d´affichage électronique accroché au fronton du guichet unique. Le numéro d´ordre permet aux détenteurs de tickets de se présenter à tour de rôle devant les fonctionnaires préposés aux différentes tâches administratives.

Comme en de pareilles circonstances, des éclats de voix ne manquent pas. C´est parfois le fruit d´une incompréhension, d´une remarque mal appréciée ou encore du non-respect des consignes. Extraits. « S´il vous plaît libérer la borne des tickets afin que les autres puissent prendre les leurs » ou encore « Madame s´il vous plaît descendez les marches et venez attendre votre tour ici au rez-de-chaussée on en reçoit pas les demandes des citoyens à l´étage » remarque l´agent de sécurité. « On ne peut plus rester tranquille ou faire ce qu´on veut ici ? » rétorque une voix à l´accent camerounais bien prononcé.


Aucun débordement n´est toutefois observé : « on n´est pas à Paris ici. Tout se passe bien à Bruxelles. Le service est différent de ce que nous avons pu voir à travers une récente vidéo postée depuis la France par des citoyens en colère face aux désordres et à la lenteur des services de l´ambassade du Cameroun à Paris. » lance John B.

Ambassade Du Cameroun En Belgique1

dailynewscameroon-ambassade du Cameroun en Belgiqque

 

source:camerounlink

Show More

4 thoughts on “Enquête à l´ambassade du Cameroun en Belgique”

  1. Hey! This post couldn’t be written any better! Reading through this post reminds me of my old room mate! He always kept chatting about this. I will forward this post to him. Pretty sure he will have a good read. Many thanks for sharing!

  2. Thanks a lot for sharing this with all people you really understand what you’re talking approximately! Bookmarked. Kindly also consult with my site =). We will have a link change agreement between us

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker