Monday, July 22, 2019

Afrique Centrale: Les enlèvements sont devenus endémiques dans les régions anglophones du Cameroun

communiqué de presse

Le 28 juin, des séparatistes armés ont passé à tabac et enlevé John Fru Ndi, un homme politique camerounais bien connu, considéré par certains comme l’un des membres de la vieille garde de l’activisme politique dans le pays, à son domicile à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest. Cette attaque n’est que la plus récente d’une série d’exactions dans lesquels sont impliqués les séparatistes armés dans les régions anglophones du Cameroun.

Fru Ndi, président du Front social démocrate (FSD), un parti d’opposition, est un des principaux militants en faveur des droits de la minorité anglophone du Cameroun. Il s’agit de son second enlèvement en deux mois. Trois jours avant son plus récent enlèvement, des séparatistes armés ont enlevé, puis relâché, une autre personnalité en vue, Cornelius Fontem Esua, archevêque de Bamenda.

Depuis 2017, les séparatistes armés opérant dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun ont enlevé des centaines de personnes, dont des étudiants et des membres du clergé, dans un contexte où se multiplient les appels à la sécession des régions anglophones.

Fru Ndi a affirmé à Human Rights Watch que les séparatistes l’avaient brutalisé à plusieurs reprises. « J’ai entendu des coups de feu et je me suis précipité dehors », a-t-il dit. « Trois séparatistes m’ont plaqué au sol sur le ciment de la cour de ma maison. Ils m’ont frappé à la tête et au ventre. J’ai été pris comme un animal qu’on mène à l’abattoir. » Ils ont tiré une balle dans la jambe de son garde du corps.

Depuis fin 2016, la violence s’est emparée des régions anglophones du Cameroun, faisant environ 2000 morts et forçant un demi-million de personnes à s’enfuir de leurs domiciles.

Les griefs exprimés par les organisations représentant les anglophones au sujet de leur marginalisation politique et de la non-reconnaissance de leur identité culturelle sont réels. Mais enlever des civils et leur faire subir des sévices ne fera guère avancer la résolution de ces griefs.

Stay Connected

16,544FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
408FollowersFollow

Latest News

Cameroun: Crises au Cameroun – Les monarques sortent du bois

Par Alain Ndanga Sous le très haut patronage du Président de la République du Cameroun, les chefs traditionnels des 10 régions du pays ont lancé...

Paul Biya n’a pas été chassé de Suisse – Pietro Lazzeri

Le diplomate suisse souligne que son pays ne peut éconduire un Chef de l’État. Pietro Lazzeri, l’ambassadeur de Suisse au Cameroun, a affirmé que le...