Wednesday, June 19, 2019

Algérie: les manifestants défient les mises en garde du pouvoir

En Algérie, la mobilisation a été encore très importante ce vendredi 8 mars. Pour la troisième semaine consécutive, des manifestations ont eu lieu dans tout le pays, plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé dans la capitale. Parmi elles, beaucoup de femmes et d’enfants. Les autorités avaient multiplié des messages de vigilance cette semaine, évoquant des risques de déstabilisation. Mais ces arguments semblent ne plus fonctionner.

Il y a d’abord eu le Premier ministre Ahmed Ouyahia qui a mis en garde les manifestants, et fait la comparaison avec la crise syrienne. La réponse est venue avec un slogan, répété dans chaque cortège : « Ouyahia, l’Algérie n’est pas la Syrie ». Cette semaine encore, d’abord le chef d’état-major, puis la présidence dans une lettre ont évoqué le souvenir de la décennie noire, et de la violence de cette période des années 1990.

Mais ce vendredi, les manifestants étaient encore plus nombreux, et surtout, les femmes et les enfants étaient présents. Des femmes qui étaient nombreuses à manifester pour la première fois depuis le début des années 1990. Montrant ainsi qu’elles n’avaient plus peur d’être dans la rue.
Les femmes en nombre dans le cortège

Au-delà du nombre, c’est vraiment la présence de ces femmes qui était notable lors de la manifestation de vendredi. Un appel particulier avait été lancé pour qu’elles fassent entendre leur voix en cette journée du 8 mars. Beaucoup d’entre elles étaient là parce qu’elles avaient été rassurées par la façon dont s’étaient passées les manifestations précédentes.

SourceRFI

Stay Connected

16,410FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
401FollowersFollow

Latest News

crise anglophone

Ambazonie: comment les sécessionnistes terrorisent les populations

Les populations déplacées de part et d’autre du Cameroun, fuyant les conflits dans les régions anglophones mettent sur pied diverses activités pour survivre. Cependant,...
Mohamed Morsi

Egypte: L’ancien président Morsi enterré au Caire en toute discrétion

Mohamed Morsi est décédé lundi 17 juin à 67 ans, frappé d'une crise cardiaque. Issu de la mouvance des Frères musulmans arrivés au pouvoir...

Congo-Kinshasa: Trois agents de l’État inculpés pour le meurtre des deux experts de l’ONU

Le parquet militaire a inculpé ce week-end trois agents de l'État pour le meurtre des deux experts de l'ONU en mars 2017, dans la...