Monday, July 22, 2019

Attaque d’Alachu : Joseph Beti Assomo reconnait que des militaires ont brulé des maisons

Le ministère de la Défense du Cameroun annonce l’ouverture d’une enquête après l’incendie de plusieurs maisons par des soldats dans le Nord-ouest.
Le ministre de la Défense a réagi à l’attaque d’Alachu, un petit village dans le département de Bafut, région du Nord-ouest du Cameroun.

Dans ce communiqué signé du ministre Joseph Beti Assomo, l’on apprend que « dans la mi-journée du mercredi 15 mai, deux soldats roulant à motocyclette dans la ville de Bamenda, ont été sauvagement et lâchement assassinés pas des terroristes embusqués dans des habitation lieu-dit Alachu/Bafut ».
En guise de représailles, une équipe d’intervention est allée boucler et ratisser la zone, poursuit le ministre. Ce qui a conduit à un échange de coups de feu entre militaires et séparatistes armés.
« Les militaires lancés à leur poursuite ont été pris à partie par de nombreuses personnes non identifiées et violentes », ajoute le communique qui explique que « la confusion a provoqué des échauffourées avec destructions des biens et incendies de quelques maisons ».
Le ministre de la Défense informe qu’une enquête a été ouverte pour faire la lumière et détermine les auteurs des destructions de biens.

Stay Connected

16,545FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
408FollowersFollow

Latest News

Limogeage de Seedorf: Ernest Obama fait des révélations sur Mouellé Kombi

Pour le journaliste Ernest Obama, directeur de la chaine, le silence des autorités en charge du football camerounais depuis le départ du duo hollandais...
Calixthe Beyala

Meeting du RDPC à Bafoussam : Calixthe Beyala rédige un poème pour saluer la...

Dans ce texte laudateur publié sur son compte Facebook officiel, elle loue le courage du souverain qui a daigné assister au meeting du Rassemblement...

URGENT: les forces de l’ordre encerclent la prison de Kondengui

Les informations qui parviennent à la rédaction de camerounWeb ne sont pas du tout rassurantes. Selon plusieurs sources présentes à la prison centre de Yaoundé,...