Monday, June 17, 2019

Cameroun – Boko Haram: bilan effroyable à la localité de Goshi

Des insurgés ont attaqué ce petit village situé dans le département du Mayo-Tsanaga dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 mai 2019.
Le bilan est effroyable! Plus de 67 maisons, 11 magasins de stockage de denrées alimentaires et une église ont été incendiés. L’acte est attribué aux combattants du groupe terroriste Boko Haram.

Selon des informations parvenues à Cameroon-Info.Net, des hommes armés ont attaqué, dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 mai 2019, la localité de Goshi, petit village situé dans l’arrondissement de Mokolo, département du Mayo-Tsanaga à l’Extrême-Nord. Les assaillants y ont fait une incursion peu après 22 heures.

Après avoir incendié plusieurs habitations et pillé d’autres, ils ont saccagé l’église de la mission du plein évangile. Avant de s’en aller, les insurgés ont emporté des denrées alimentaires et des motos. Aucun mort n’est cependant enregistré. Selon les riverains, cette attaque a été facilitée par la porosité de cette zone située non loin de la frontière avec le Nigeria. «Nous avons quatre points de passage de Boko haram dans la localité qui nécessitent d’être bouchés par nos forces de défense. Il s’agit de Houlta, Galama, Bougalta et Ltilahoua», indique Viziga Emmanuel, président d’un comité local d’auto-défense.

Le sous-préfet de Mokolo, Christian Joseph Abouma Biloa est descendu sur les lieux pour évaluer les dégâts. Depuis un mois et demi, les éléments de Boko Haram multiplient des attaques sanglantes dans différentes localités de l’Extrême-Nord. Pour le seul mois d’avril dernier, au moins 15 militaires et 20 civils ont été tués dans des attaques djihadistes.

Stay Connected

16,408FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
401FollowersFollow

Latest News

Cameroun : Dans un monde soumis aux lois de la concurrence, du profit, de...

On ne le dit pas assez, mais l´impérialisme sévit en bonne et due forme au Cameroun. Pendant ce temps, les apprentis démocrates locaux se...

Man jailed in London for inciting violence in Cameroon

A man has been handed a two-year jail term by a court in London for posting messages on his social media accounts  calling for...
Calixte Beyala

Je n’ai pas reçu de lettre d’excuse – Calixthe Beyala

La romancière franco-camerounaise dit être étonnée du nombre d’avocat mobilisés pour une affaire aussi banale. Ernest Obama a introduit Calixthe Beyala hier dimanche 16 juin...