Wednesday, September 18, 2019

Cameroun – drame: il ampute le bras de son frère aîné. La raison!

Miouomdok 23 ans, a amputé le bras de son frère aîné Yayé. L’incident s’est déroulé au village Gomdouma, le mercredi 19 septembre 2018. En effet Miouomdok avait acheté un tricot une semaine avant à Doumé, de retour de ses plantations, trouve que son frère aîné Yayé arborait son vêtement nouvellement acheté ce qui n’a pas été de son goût. Miouomdok intime l’ordre à son frère aîné de lui remettre son vêtement après plusieurs mises en garde la victime s’obstine à s’exécuter.

Après une petite altercation Miouomdok entre dans sa chambre et prend sa machette, sentant la menace venir, Yayé tente de se sauver mais il est très vite rattrapé par son frère cadet qui tente de lui fendre la tête avec un coup de machette.

La victime essaye d’amortir le coup avec son bras c’est ainsi que la machette bien aiguisée coupe le bras gauche de Yayé. Son bourreau de frère qui tente de se sauver est très vite rattrapé par les riverains et conduit à la brigade de gendarmerie de Doumaintang alors que le blessé lui est pris en charge au centre de santé Gomdouma

Sourcecamer.be

Stay Connected

16,651FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

Louis Paul Motaze

Les ministres révolutionnaires de Paul Biya : Louis Paul Motaze et les 20.000 voleurs

Le parcours de l’actuel ministre des Finances (Minfi) affiche ces dix dernières années des actions qui feront que la mémoire collective du Cameroun ne...
Gustavo Poyet

Qui est vraiment Gustavo Poyet, le probable sélectionneur des Lions ?

Selon les indiscretions, l’ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux Gustavo Poyet aurait été préféré par les dirigeants du football camerounais pour la succession du...
Président de la République de Guinée

Guinée: Le risque de voir Alpha Condé s’accrocher au pouvoir

En Guinée, le gouvernement poursuit ses consultations afin de doter le pays d'une nouvelle Constitution. La question continue à diviser les Guinéens. Les discussions menées...