Monday, July 15, 2019

Cameroun: Jean de Dieu MOMO présent en France mais invisible à Notre Dame de Paris

Le ministre, ancien opposant, devenu un soutien indéfectible au régime de Yaoundé, explique pourquoi il n’a plus organisé une manifestation devant Notre Dame de Paris avec des pro-Biya hier samedi 20 avril 2019.

Comme il l’avait annoncé, Jean de Dieu MOMO, ministre délégué auprès du ministre de la justice, séjourne à Paris. Mais, contrairement à ce qu’il avait annoncé, l’ancien opposant devenu un fervent défenseur du Président de la République Paul Biya, n’a pas pu organiser un meeting devant Notre Dame de Paris hier samedi 20 avril après-midi.

Le président du parti politique les Patriotes démocrates pour le développement du Cameroun (PADDEC) avait projeté rassembler certains compatriotes pour « répliquer diplomatiquement aux agitateurs qui font des marches à Paris (pour exiger le départ de Paul Biya du pouvoir, ndlr) et pour dire avec des pancartes notre compassion à la France et aux chrétiens de France suite à l’incendie de la cathédrale NOTRE DAME DE PARIS » avait expliqué Jean de Dieu MOMO la semaine dernière dans un post dans les réseaux sociaux.

A l’heure du rendez-vous, pas l’ombre de l’initiateur du rassemblement. « Le ministre délégué a lancé le défi toute la semaine et a promis de régler les comptes à la BAS sur leur terrain. Des unités de la BAS et des Amazones ont été déployées à Notre Dame et autour pour confronter le bavard. Il a été fouillé partout. Momo s’est terré sans doute dans un petit trou quelque part tout tremblant, et a préféré pomper des posts toute la journée pour nous attaquer. Mon cher ministre délégué, si tu es à Paris, montre-toi nous pouvons toujours prendre un verre ensemble » a publié ce dimanche 21 avril 2019 avec une pointe d’humour Brice Nitcheu, l’un des redoutables membres de la Brigade antisardinards (BAS), un regroupement d’opposants qui manifestent régulièrement en occident pour le changement de régime à Yaoundé.

Du tac au tac, le ministre Jean de Dieu MOMO est sorti de sa réserve pour répondre à la pique de Brice Nitcheu. « Pauvre Brice Nitcheu, j’ai demandé qu’on t’informe que je suis descendu à l’hôtel Hilton. Depuis deux jours je t’attends à Paris. Quant au rassemblement à Notre Dame, tu n’as pas remarqué, petit menteur, que toutes les rues ont été bloquées à cause de tes amis terroristes qui se cachent dans les gilets jaunes ? Personne ne pouvait accéder à Notre Dame petit menteur vantard qui vit de terrorisme, des sans-papiers et de la générosité publique. Je suis venu pour vous prouver que vous ne faites pas la loi en France et que la France n’est pas la jungle que tes amis de la BAS voulez y transporter ».

Sur le terrain, les affrontements redoutés ce week-end dans la capitale française entre les anti et pro-Biya n’ont pas eu lieu.

SourceCIN

Stay Connected

16,525FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
408FollowersFollow

Latest News

attack-of-the-ambassador-in-paris-the-8216general-wanto8217-is-summoned-by-the-paris-prosecutor

Attack of the ambassador in Paris: the ‘general WANTO’ is summoned by the Paris...

This is an important turning point in the ongoing political battle in Cameroon. The President of the Council of Cameroonians of the Diaspora (CCD), General WANTO is summoned to the Paris prosecutor to be notified of the charges against him. The complaint was filed by the Cameroonian Embassy in Paris.This is an important turning point…
how-kamto-sent-to-walk-the-military-magistrates-in-the-pay-of-biya

How Kamto sent to walk the military magistrates in the pay of Biya

What did the military judges believe when they went to meet the eminent Law Clerk and international lawyer whom they have held captive for six months? That he would flatten himself at their sight in the hope that the military justice - which can not do anything other than bow to the unjust injunctions of…
anglophone-crisis-11000-cdc-workers-lost-their-jobs

Anglophone Crisis: 11,000 CDC workers lost their jobs

Some 11,000 people have already lost their jobs at the Cameroon Development Corporation (CDC) because of the socio-political crisis in the English-speaking regions of North West and South West.These lost jobs represent 50% of the workforce of this public company, which, with 22,000 employees, is the second largest employer in the country after the state.The…