Tuesday, June 18, 2019

Cameroun: le paludisme a tué plus de 3200 personnes en 2018

La mortalité due au paludisme, dans notre pays, est en hausse depuis 2016.

Au cours d’une séance de travail avec les journalistes le 18 avril 2019 à Yaoundé, le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) a présenté les chiffres relatifs à cette pathologie au Cameroun pour l’année 2018. Une activité qui rentrait dans le cadre de la 12ème Journée Mondiale de lutte contre le paludisme qui s’est célébrée le 25 avril.

Les statistiques présentées à la presse révèlent une haute de la mortalité due au paludisme dans notre pays, entre 2016 et 2018. Elle est passée de 2 639 décès (12,4%) en 2016 à 3 263 décès (14,3%) en 2018. On note 624 décès supplémentaires entre les deux périodes. Les enfants de moins de cinq ans constituent la franche de la population la plus touchée, avec 1994 cas de décès.

Selon les données du ministère de la Santé Publique, le paludisme, en 2018, a causé 2 133 523 cas de maladie, «soit un taux de 25,9% de consultations dans les formations sanitaires et 31,5% chez les enfants de moins de cinq ans. Le paludisme était également responsable de 49% des hospitalisations», indique le ministre Malachie Manaouda.

Au niveau des régions, l’Extrême-Nord arrive en tête du taux de mortalité avec 25,3 décès pour 100 000 habitants. Le Littoral constitue la région la moins touchée, avec 5 décès pour 100 000 habitants. Pourtant, les pouvoirs publics et les partenaires internationaux continuent de mener le combat. Notamment à travers la distribution des Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action (MILDA).

Le pourcentage des ménages ayant reçu la MILDA est passé de 1,7% en 2004 à 36,4% à ce jour. Cette année, le gouvernement a prévu de distribuer 14 867 748 MILDA entre mars et septembre 2019 sur toute l’étendue du territoire nationale.

SourceCIN

Stay Connected

16,410FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
401FollowersFollow

Latest News

SONARA

Sonara: les employés continueront à être payés malgré l’incendie

Jean Paul Simo Njonou a assuré aux travailleurs qu’ils seraient intégralement payés à la fin du mois, en dépit de l’incendie qui s’est déclaré...

Guerre en Ambazonie: le viol de masse désormais érigé en butin de guerre

Avec les informations faisant état de la généralisation de la « prostitution», qui commencent à nous parvenir au nombre des effets collatéraux de la...

Les flux financiers illicites font 50 milliards de dollars par an en Afrique (expert)

Les pertes subies chaque année par l’Afrique, en termes de flux financiers illicites, représentent 50 milliards de dollars comparés aux 46 milliards de dollars...