Friday, May 24, 2019

Cameroun – Point de vue : Paul Biya ne veut dialoguer avec personne

Dans une sortie ce 10 mai sur Facebook, le journaliste et lanceur d’alerte Boris Bertolt fait une analyse pour tenter de démonter que Paul Biya ne va jamais dialoguer avec les leaders ambazoniens ou même avec Maurice Kamto.
Le journaliste estime, que face à la pression internationale, Paul Biya a plutôt choisi « de déployer une stratégie de maquillage. »

POINT DE VUE : L’histoire est la matrice de la politique.

Les sorties multiples de Paul Biya sur les réseaux sociaux, la visite du premier ministre Dion Ngute à Bamenda sont simplement de l’enfumage. Une stratégie de communication pour faire croire à l’opinion publique qu’il a décidé de changer. Mais il n’en est rien. C’est un boulanger.

Paul Biya sait que la pression internationale est très forte et va s’accentuer s’il ne bouge pas. Il décide de déployer une stratégie de maquillage. C’est à dire faire semblant de résoudre un problème alors qu’en réalité on l’entretient.

Pour un dialogue avec les anglophones et l’apaisement du climat politique au Cameroun. Il ya ce qu’on appelle des préalables:

La libération de tous les prisonniers anglophones injustement détenus dans les prisons.
La libération de Ayuk TABE et les 40 arrêtés au Nigeria.
La libération de Maurice KAMTO, ses alliés et De tous les détenus politiques.
Le limogeage de tous les ministres impliqués dans la crise anglophone.

Un voyage de Paul Biya à Bamenda.

Ces conditions sont les préalables pour le début d’une réflexion sur l’ouverture d’un dialogue. C’est à dire que ce sont les étapes minimales avant que des gens commencent à réfléchir sur la manière dont les discussions vont se faire.

Or Biya envoie son premier ministre qui rencontre le RDPC, les sous préfets, les militaires, le SDF et fait croire qu’il y a un début de dialogue. C’est simplement de la bêtise. Pour ne pas arranger les choses il est accompagné de Paul Atanga Nji. C’est à dire le ministre le plus détesté au Cameroun après Ferdinand NGOH NGOH. En réalité c’est la même stratégie déployée avec Yang, Esso et Fame en 2016. Aujourd’hui on a une guerre civile. Ces gens ne comprennent pas.

Paul Biya n’a jamais discuté avec personne même pas FRU NDI en 1992. Ne parlez pas des réceptions c’est Belinga Eboutou qui arrangeait. D’ailleurs Bolingo appelait FRU NDI “ John”. C’était de bons amis.
Tant que Paul Biya ne remplie pas les 5 conditions citées plus haut. Ne rêvez pas. Il n’y aura pas de dialogue. Toute son ambition se résume à mourir au pouvoir.

Boris Bertolt

Stay Connected

16,373FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
395FollowersFollow

Latest News

Afrique: L’Afrique du Sud peut mettre fin à la spirale d’abus au Cameroun

communiqué de presse Les Sud-Africains aiment voir les Lions Indomptables du Cameroun défendre les couleurs de l'Afrique lors de la Coupe du monde de la...
Nasser Al-Khelaifi

PSG boss charged with athletics corruption

A French judge has charged the president of Paris Saint-Germain (PSG) football club, Nasser Al-Khelaifi, with corruption over Qatari bids to host the world...

Ouganda: Un garçon fait sensation à cause de ses marques de naissance uniques

Un jeune garçon originaire d’Ouganda est devenu une sensation sur Internet et tout cela grâce à sa pigmentation particulière de la peau. Selon des informations...
Anglophone crisis

Assassinat du bébé à Muyuka: Le père dément la version du gouvernement et accuse...

Funi Zephania Neba affirme n’avoir jamais fait partie des combattants séparatistes, comme l’a indiqué le porte-parole du gouvernement dans son communiqué. Le gouvernement a-t-il menti...

Young African researchers seek inspiration from China tour

Strolling in a botanical garden in Wuhan, capital city of central China's Hubei Province, Lucienne Human came across a new technology that could solve...