Saturday, August 24, 2019

CAN 2021 de football : Roger Milla veut que le stade de Japoma porte son nom

« Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès»
Pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football que le Cameroun organisera prochainement, le gouvernement construit un stade moderne de 50 mille places à Japoma. Cette bourgade, située dans la périphérie de Douala, est le village natal de Roger Milla. Cette idole nationale, est une ancienne gloire du football mondial.

Elu footballeur africain du dernier siècle, la relégation de la Coupe du monde Italie 1990 est deux fois champion d’Afrique. Un parcours exceptionnel qui a amené la population du village Japoma à écrire aux autorités pour que le futur stade moderne de Japoma porte le nom de « leur fils ».

« La construction d’un stade a Japoma me touche particulièrement parce que c’est dans mon village, c’est mon fief. Bon, maintenant je ne sais pas s’il portera le nom du stade de Japoma ou il sera baptisé stade Roger Milla. Le peuple de Japoma a écrit au premier ministre et au chef de l’État aussi pour que le stade porte mon nom. Bon, si c’est le cas, ce sera une juste récompense pour tous les footballeurs. Il y a déjà le stade Mbappe Leppe qui est à Douala » a expliqué le vieux lion indomptable de 66 ans au cours d’une interview diffusée en mi-journée ce dimanche à la Radio d’Etat. Dans la foulée, il n’a pas caché l’envie de voir le nouveau stade porté le nom de « Roger Milla » de son vivant.

« J’en serai ravi, je ne vous le cache pas. C’est tout le monde qui me dit dehors qu’on espère que le président de la République va le baptiser stade Roger Milla. Moi je n’oblige personne, nous sommes tous en attente. Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès. C’est au chef de l’Etat de décider, je lui ai toujours fait confiance, et je continue de lui faire confiance tant que je suis en vie ».
En 37 ans de règne, Paul Biya n’a construit que deux stades omnisports. A Limbe dans la Région du Sud-Ouest et à Bafoussam dans la Région de l’Ouest. Les deux stades modernes ont été baptisés « Stade omnisports » sans aucune référence à une célébrité locale. Le successeur d’Ahmadou Ahidjo va-t-il être insensible aux appels de Roger Milla et ses fans ? Réponse au plus tard en 2021, année de la 32e édition de la CAN dont la phase finale est prévue au Cameroun.

Stay Connected

16,591FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
434FollowersFollow

Latest News

interpoules-2019-8211-le-sud-soutient-olympique-de-biwong-bane

Interpoules 2019 – Le Sud soutient Olympique de Biwong-Bane

[Cameroon Tribune] L'équipe a été reçue mercredi dernier par le gouverneur Félix Nguele Nguele avant de mettre le cap sur Bertoua.
new-bell-8211-l8217espace-tsf-libere-des-occupants-illegaux

New Bell – L’espace « TSF » libéré des occupants illégaux

[Cameroon Tribune] Après de nombreuses mises en demeure, les occupants illégaux ont été sommés de déguerpir mercredi dernier.
suspension-du-general-semengue-par-la-fecafoot-le-bourreau-a-fini-par-avaler-sa-proie

Suspension du général SEMENGUE par la FECAFOOT: Le « Bourreau » a fini par avaler sa...

On voyait venir. Le bicéphalisme, la dualité aux cîmes du football camerounais n’avait que trop duré. À force de bercer, rappeler à l’ordre, établir, bâtir des ponts de consensus, faire la paix des braves avec un enfant trop affranchi, rebelle, épanoui et même récalcitrant, on fini par perdre son sang froid. Et châtier l’irréductible Indiscipliné…