Monday, July 15, 2019

Climat politique et sécuritaire: le régime de Yaoundé monte au créneau pour dénoncer la résolution adoptée par les eurodéputés.

Le Parlement camerounais, le président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Ndang ainsi que des organes de presse à la solde du pouvoir en place sont montés au créneau pour dénoncer la résolution adoptée par les eurodéputés.
Le Parlement européen a finalement adopté le 18 avril dernier, une résolution sur le Cameroun. La résolution demande aux autorités de Yaoundé, «de mettre un terme au harcèlement et à l’intimidation des militants politiques en levant l’interdiction des manifestations et des rassemblements politiques pacifiques».

En ce qui concerne la crise qui sévit dans les régions anglophones du pays, les députés européens déplorent «le manque de volonté des deux parties au conflit à s’engager dans des pourparlers de paix. La résolution interpelle l’Union Africaine et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale pour qu’elles s’emploient à convaincre le Cameroun d’organiser de tels pourparlers. A défaut de progrès, la crise devra être portée à l’attention du Conseil de sécurité des Nations unies».

Au lendemain de l’adoption de ces résolutions, à Yaoundé, les réactions ne se sont pas fait attendre. Les présidents du Sénat, Marcel Niat Njifenji et de l’Assemblée Nationale, Cavaye Yeguie Djibril se sont s’insurgés contre la résolution qui «déroule une litanie de contrevérités sur la situation sociopolitique et sécuritaire au Cameroun».

Ce dimanche 21 avril sur la CRTV, le président du parlement panafricain, le camerounais Roger Nkodo Ndang, s’est désolé «de l’absence sur le terrain de missions conjointes parlement européen et parlement panafricain pour vérifier les allégations rapportées. Il n’y a pas une totale impartialité dans ce qui est dit», a-t-il déclaré.
Et pourtant rappelle le quotidien Le Jour dans son édition en kiosque ce lundi 22 avril 2019, «la résolution du Parlement européen sur le Cameroun n’est pas un texte ex-nihilo. Au contraire, son adoption est consécutive à une compilation de documents divers traduisant tous un suivi méticuleux de la situation sociopolitique et sécuritaire du Cameroun».

La résolution tire son fondement d’un corpus de déclarations, pacte, charte, accord, loi et autres expressément listés dans la mouture finale du texte. En premier, précise le journal, «la déclaration du 7 mars 2019 du président de la sous-commission «Droits de l’homme», l’eurodéputé Antonio Panzeri, sur la situation au Cameroun. La résolution du parlement européen sur le Cameroun s’est aussi inspirée de la déclaration du 5 mars 2019 de la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, sur la détérioration du contexte politique et sécuritaire au Cameroun ainsi que les diverses déclarations de son porte-parole sur la situation dans ce pays, en particulier celle du 31 janvier 2019».

Les autres documents qui ont inspiré et nourri la résolution du parlement européen sur le Cameroun sont «la déclaration préliminaire du 9 octobre 2018 de la mission d’observation de l’Union africaine qui a supervisé l’élection présidentielle au Cameroun, et aussi la déclaration des experts des Nations unies du 11 décembre 2018 sur la répression des manifestations publiques».

La résolution du parlement européen s’est aussi appuyée sur la déclaration du 6 mars 2019 de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples portant sur la situation des droits de l’homme au Cameroun. La Commission africaine déplorait entre autres «la dégradation continue de la situation sociopolitique dans le pays».

SourceCIN

Stay Connected

16,525FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
408FollowersFollow

Latest News

Cameroun: une fillette de 4 ans meurt dans un puits à Douala

La découverte macabre a été faite dans la matinée du vendredi 12 juillet dernier au quartier Tergal, dans l’arrondissement de Douala 3e. Le corps...

Cameroun: Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

Par Noel Ndong En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface) a identifié...

Cameroun: chaque jour, 6000 jeunes de 15 à 24 ans contractent le Vih

Afin de barrer la voie à cette pandémie dont une étude projette une augmentation du taux de prévalence chez les jeunes à l’horizon 2020,...