Thursday, November 22, 2018

Crise anglophone : Le chef traditionnel de Wotutu kidnappé à Buea

Le chef traditionnel de Wotutu, une localité de l’arrondissement de Buea (région du Sud-Ouest), a été enlevé mercredi après-midi par des hommes armés, selon des sources locales.

Chief John Elate a été enlevé par des hommes armés ce mercredi 12 septembre 2018, alors qu’il descendait d’une moto après un déplacement dans la ville voisine de Limbe. Selon des sources concordantes, Chief Elate s’était réfugié dans cette ville à la suite des combats incessants entre les forces de sécurité et les milices armées, qui secouent la ville de Buea. Les mêmes sources indiquent qu’il a été récupéré sur sa moto et a été transporté sur une autre moto par ses ravisseurs, vers une destination inconnue.

Les chefs traditionnels sont la cible des forces séparatistes depuis quelques semaines. Le weekend dernier, le chef traditionnel d’Oku a été libéré après avoir passé plusieurs jours en captivité, tout comme le Fon de Bafut, lui aussi enlevé avant sa libération quelques jours plus tard. En août, sept chefs traditionnels des villages proches de Buea avaient été libérés après avoir passé des semaines en captivité. L’un d’entre eux est décédé au cours de ce kidnapping.

L’enlèvement de chief John Elate est le dernier incident survenu à Wotutu, une localité dans laquelle l’ambiance est de plus en plus tendue ces dernières semaines, notamment en raison des violents affrontements qui opposent les forces de sécurité et les combattants armés qui ont fait plusieurs morts et de nombreux déplacés.

video’s

Stay Connected

16,128FansLike
19FollowersFollow
0FollowersFollow
355FollowersFollow

Latest News

Gabon president heading to the United Kingdom to continue recuperation

Gabon’s sick president Ali Bongo Ondimba has recovered after he was admitted for severe fatigue on medical advice. Even as his situation becomes better after...

Anglophone crisis: We urge all sides to refrain from acts of violence – UN

The United Nations human rights wing has expressed worry over the security situation in Cameroon’s restive Anglophone regions from where it says it continues...

LE JOURNAL DU 20H00 (Le SDF demande PARDON à ces sympatisants) [video]

https://youtu.be/UUqgxXA-xow