Saturday, November 17, 2018

Crise anglophone: les sécessionnistes martyrisent les ouvriers d’une plantation

Le climat de terreur s’entretient dans les régions anglophones du Cameroun. Dans la soirée de jeudi, des ouvriers agricoles d’une plantation étatique ont été surpris par des hommes armés qui les ont martyrisés. L’oeuvre serait des sécessionnistes selon les autorités.

David Epie, ouvrier agricole de 43 ans n’a plus que quelques doigts sur les mains. Amputé, il a été victime, comme certains de ses collègues, d’une attaque alors qu’il travaillait dans une plantation de caoutchouc gérée par l’Etat dans la ville de Tiko, dans la région anglophone du sud-ouest. C’est la deuxième attaque du genre en moins de deux semaines dans cette ville du Cameroun. Lundi, sept employés de la plantation ont également vu leurs doigts sectionnés par des hommes armés.

Selon les autorités de la région qui ont donné l’information ce vendredi, l’identité des auteurs de l’attaque ne fait aucun doute. Il s’agit des sécessionnistes anglophones qui réclament un Etat indépendant pour les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest au gouvernement camerounais.

“Nous ne pouvons pas permettre à des groupes de terroristes de continuer à troubler la paix dont nous avons cruellement besoin dans cette région”, a déclaré Bernard Okalia Bilai, gouverneur du Sud-Ouest. “Ils vont de ferme en ferme, terrorisant les agriculteurs et les travailleurs … ils doivent payer pour les crimes qu’ils commettent”, a-t-il ajouté, assurant qu’il avait ordonné à l’armée camerounaise de se lancer à la poursuite des suspects.

Crise recherche désespérément solution

La crise sociale dans les régions anglophones a dégénéré en un conflit armé lorsque les militants séparatistes ont pris les armes pour réclamer l‘équité avec les régions francophones, puis la création d’un Etat indépendant. Se refusant à tout dialogue, Yaoundé a maintenu la répression contre ces militants, faisant de nombreux morts de part et d’autre, mais aussi dans les rangs des civils.

Les séparatistes, eux, interdisent aux populations anglophones de se mêler aux activités de l’Etat, notamment d’aller à l‘école ou encore de travailler dans les sociétés de banane, de palmier à huile ou de cacao appartenant à l’Etat. Dans le même ordre d’idées, plusieurs routes ont été abîmées par les militants anglophones, ainsi que des écoles ou entreprises incendiées, leurs personnels enlevés ou tués.

Ces nouvelles tensions en région anglophone interviennent dans la foulée de la reprise jeudi du procès à huis-clos de leaders sécessionnistes emprisonnés depuis une dizaine de mois pour l’organisation d’un mouvement sécessionniste.

Réélu il y a moins de deux semaines à un septième mandat consécutif, le président Paul Biya n’a pas encore dévoilé son plan pour mettre un terme au conflit anglophone, évoquant tout simplement dans son programme de campagne qu’il s’engageait à garantir la paix et la sécurité à tous ses compatriotes.

video’s

Stay Connected

16,129FansLike
19FollowersFollow
0FollowersFollow
354FollowersFollow

Latest News

Cameroun – Est: 16.113 nouveaux cas testés séropositifs au VIH-Sida avant la fin de...

Ce chiffre effrayant est donné par le logiciel d’analyse et de renseignement des informations actualisées et collectées au sein des différentes unités de prise...

ce sont des Camerounais qui salissent eux-mêmes l’image de leur pays – Ahmad Ahmad

En visite au Cameroun dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2019, Ahmad Ahmad, le président de...

Cameroun: la Conac épingle les chefs d’établissements scolaires publics

La Commission nationale anti-corruption (Conac) s’est déployée dans la région du Centre, à l’effet de faire la lumière sur les dénonciations d’actes répréhensibles dont...

Défense: A quoi servent les bases françaises en Afrique ?

Le rôle de l'armée française en Afrique a été au coeur des débats sur la paix et la sécurité qu'a accueillie la capitale sénégalaise...

Réélection de Biya: Atangana Nji offre 40 véhicules aux autorités des régions

Le ministère de l’Administration Territoriale "sous haute instruction" du chef de l’état a rendu public le don offert par Paul Biya aux autorités administratives...