SOCIETE

Crise anglophone: Paul Biya traite les sécesionnistes comme les ‘maquisards’ bamilékés

Guerre contre les «terroristes» anglophones, comme hier la guerre contre les «maquisards» bassa et bamilékés.

Paul Biya était de ceux, à la présidence du boucher Ahidjo, qui pilotaient le génocide contre l’indépendantisme upéciste dont les plus grands fiefs étaient les pays bassa et bamiléké.

Avant cela, Paul Biya était militant du bloc démocratique camerounais (BDC), un parti contre l’indépendance du Cameroun créé par le colon français louis Paul Aujoulat.

Paul Biya haïssait personnellement les nationalistes indépendantistes Um Nyobe, Ossende Afana, Moumié, Ouandié et les autres upécistes adorés par les populations, et il continue de les haïr même morts.
Pour tuer les très populaires upécistes, le régime Ahidjo-Biya et les français leur collèrent l’étiquette de «maquisards» et massacrèrent plus de 400 000 bassa et bamilékés.
Une fois président, Paul Biya nettoya dans le sang en 1985 un foyer des upécistes bulu à sangmelima.
Paul Biya est contre l’indépendance et défend la poursuite de la tutelle coloniale française sur le Cameroun.

Aujourd’hui pour écraser le fédéralisme anglophone qu’il a radicalisé en sécessionnisme, il colle l’étiquette de «terroristes» aux anglophones, afin de les massacrer comme cela se fait maintenant.
Les anglophones, fédéralistes ou sécessionnistes, ambitionnent de mettre fin à la tutelle française sous les habits de LRC.
Maquisards et terroristes sont les étiquettes que Biya utilise pour justifier ses ordres de commettre les génocides.

cameroonweb

Tags
Show More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker