Wednesday, May 22, 2019

Crise anglophone: Paul Biya va recevoir les ex-combattants de la République fantôme d’Ambazonie

Avant de quitter Bamenda, chef-lieu de la Région du Nord-Ouest, au terme d’une visite de travail de quatre jours, le premier ministre, chef du gouvernement, s’est rendu au Centre régional de désarmement, de démobilisation et de réintégration.
Six mois après sa création par le Président de la République, le Centre national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CNDDR) a enregistré dans sa représentation de Bamenda, 35 combattants séparatistes (âgés entre 15 et 27 ans) qui ont accepté l’offre de paix du gouvernement central pour abandonner la guerre de sécession.

Ces 35 désormais ex-combattants dont six femmes, cantonnés dans le centre régional de désarmement, de démobilisation et de réintégration du Nord-Ouest, ont reçu hier samedi 11 mai 2019, la visite du Premier ministre Joseph DION NGUTE.

Selon la CRTV Radio, les anciens miliciens repentis, ont chanté l’hymne national d’un Cameroun un et indivisible pour exprimer leur engagement à ne plus prendre les armes contre la patrie.
« Le président Paul Biya en tant que père, votre père, a compris que vous avez commis une erreur mais, il a décidé de vous accorder une seconde chance. Saisissez-la, parce que votre avenir est devant et il est prometteur » déclaration du Chef du gouvernement, rapportée par son chargé de communication Jean Pierre Ndzana.
Toujours selon ce dernier, Joseph DION NGUTE a aussi déclaré aux ex-combattants que le chef de l’Etat est pleinement disposé à ordonner un recrutement spécial en leur faveur.
Avant de quitter les lieux, le Premier ministre a fait savoir aux ex-combattants que Paul Biya, le Chef de l’Etat, les recevra bientôt, « dans les plus brefs délais » a précisé le chef du gouvernement.

Sisiku Julius Ayuk Tabe, le leader de la République fantôme d’Ambazonie et 46 autres leaders du mouvement séparatiste anglophone, sont emprisonnés depuis environ 16 mois à Yaoundé. Leur arrestation n’a pas mis fin à la guerre qui oppose depuis trois ans l’armée régulière aux activistes de la crise anglophone qui luttent pour l’indépendance des Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest.

SourceCIN

Stay Connected

16,370FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
394FollowersFollow

Latest News

Crise anglophone : des escortes militaires emprisonnent des civils à Bamenda

Des soldats camerounais sécurisent l’entrée des passagers à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest, après que des milliers de personnes se soient retrouvées bloquées...

Cameroun: Electricité – Ces délestages redevenus courants…

Douala enregistre à nouveau des coupures régulières d'énergie électrique, qui ne vont pas sans désagréments. « Je me relaxais chez moi dimanche vers 14h30. J'attendais...

Cameroun – Transport ferroviaire: Bientôt la réhabilitation des tronçons Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé

Il s’agit des tronçons Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé. Les travaux à effectuer sur les tronçons de Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé ont été au cœur de la 30e...

CAN 2019 : la Zambie annonce un match amical contre le Cameroun à Madrid

Si l’on a appris la semaine dernière, par l’intermédiaire de la chaine de sport française Canal + que le Cameroun devait tenir ses stages...
Ghassan Salamé

Libye: l’émissaire de l’ONU craint «le début d’une guerre longue et sanglante»

Depuis l’offensive sur Tripoli lancée le 4 avril par les troupes du maréchal Khalifa Haftar, l’incertitude domine quant à l’avenir du pays. Et si...