Wednesday, May 22, 2019

Depuis la prison, Maurice Kamto et Cie proposent des solutions pour réformer le pays

L’information vient du quotidien Le Messager en kiosque ce 15 mai 2019, qui a repris l’information d’un document rédigé depuis la prison par les leaders du MRC.

«Alerte à l’opinion nationale et internationale sur la situation préoccupante du Cameroun», c’est le document dans lequel Maurice Kamto et Cie ont fait des propositions pour réformer le pays. D’après le quotidien Le Messager paru ce jour, les signataires de ce document sont: Maurice Kamto, Penda Ekoka, Paul Eric Kingue, Albert Dzongang.

«Toute tentative de redressement du Cameroun doit porter sur la refonte complète de l’Etat, à travers la mise en place d’institutions politiques ouvertes, démocratiques et inclusives. Toute initiative politique visant à relever les défis actuels auxquels notre pays est confronté, en particulier le dialogue inclusif, devra intégrer la question relative à la forme de l’Etat», lâchent les leaders du MRC dans leur document du fond de leurs cellules.

D’après ce document repris par le Messager, Maurice Kamto et Cie déclarent que: «le régime Biya s’enferme dans une approche de mobilisation du champ politique aux visées totalitaristes, contraire à une expression plurielle des différentes sensibilités sociodémographiques du pays. Cette démarche ne peut avoir pour seul effet, que l’exacerbation des tensions sociopolitiques et la radicalisation des positions aux antipodes de l’apaisement recherché».

Ceux que le journal qualifie de «coalition de kondengui pour le changement immédiat de leadership au Cameroun», continuent en disant que cette approche du régime de Yaoundé s’est illustrée récemment par leur arrestation et leur détention, et celle de leurs militants et sympathisants depuis le 28 janvier 2019 qu’ils qualifient d’arbitraire.

Les leaders du MRC qui sont derrière les barreaux rappellent que les motifs qui leurs ont été collés pour justifier leurs arrestations sont fallacieux. Puisque jusqu’ici, aucune preuve de leurs culpabilités n’a été présentée par ceux qui les accusent de «l’insurrection, la rébellion, l’hostilité à la patrie, la destruction des biens publics au plan national et dans certaines ambassades camerounaises à l’étranger», note le journal.

SourceCIN

Stay Connected

16,370FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
394FollowersFollow

Latest News

Cameroun – Transport ferroviaire: Bientôt la réhabilitation des tronçons Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé

Il s’agit des tronçons Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé. Les travaux à effectuer sur les tronçons de Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé ont été au cœur de la 30e...

CAN 2019 : la Zambie annonce un match amical contre le Cameroun à Madrid

Si l’on a appris la semaine dernière, par l’intermédiaire de la chaine de sport française Canal + que le Cameroun devait tenir ses stages...
Ghassan Salamé

Libye: l’émissaire de l’ONU craint «le début d’une guerre longue et sanglante»

Depuis l’offensive sur Tripoli lancée le 4 avril par les troupes du maréchal Khalifa Haftar, l’incertitude domine quant à l’avenir du pays. Et si...

The dismembered body of a History teacher discovered at Mobile Nkwen in Bamenda

The dismembered body of a History teacher was discovered Tuesday morning at Mobile Nkwen in Bamenda, North West Region Cameroon, allegedly dumped by Ambazonian...
Robert F. Smith

Etats-Unis: Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion

Une remise de diplôme inoubliable. Ce dimanche, les étudiants de l’université de Morehouse à Atlanta (Etats-Unis) ont appris, lors d’un discours, qu’ils n’avaient plus...