Monday, April 22, 2019

Double attaque sur deux mosquées à Christchurch: Quarante-neuf personnes tuées et une vingtaine d’autres blessées

Quarante-neuf personnes tuées et une vingtaine d’autres blessées, c’est le nouveau bilan fourni par la police après la double attaque sur deux mosquées à Christchurch, dans le sud de la Nouvelle-Zélande. La police, qui a procédé à quatre arrestations, a suspendu ses recherches. Le tireur d’une des mosquées est un « terroriste extrémiste de droite et violent » australien, selon le Premier ministre australien Scott Morrison.

La Nouvelle-Zélande a relevé à « élevé » son niveau d’alerte sécurité alors que le bilan de l’attaque sur deux mosquées à Christchurch, petite ville du sud du pays, s’est alourdi à 49 personnes tuées et une vingtaine d’autres blessées, certaines grièvement, selon la police. Parmi les victimes, des femmes et des enfants.

Le bouclage du centre-ville a été levé peu après que la police ait annoncé avoir procédé à quatre arrestations et avoir trouvé des explosifs artisanaux. « Quatre personnes sont en garde à vue, trois hommes et une femme », a déclaré le commissaire, Mike Bush, lors d’une conférence de presse, précisant que des engins explosifs avaient été retrouvés dans des véhicules suspects. Les suspects ont été placés en garde à vue.

Un suprémaciste blanc australien à l’origine des tirs

Selon le Premier ministre australien, Scott Morrison, l’une des personnes arrêtées, le tireur de l’une des mosquées, est un « terroriste extrémiste de droite, violent » et australien. Il s’agirait de Brenton Tarrant, 28 ans, un suprémaciste blanc, autodidacte, qui affirme agir seul, par réaction aux vagues d’immigration et à l’influence de l’islam, rapporte notre correspondante à Melbourne, Caroline Lafargue. Il a filmé son attaque dans la mosquée Masjid al Noor en direct sur internet pendant dix-sept minutes… L’homme a été inculpé pour meurtres.
Brenton Tarrant a décidé de mener son attaque en Nouvelle-Zélande pour montrer qu’ « aucun endroit dans le monde n’est sûr » pour les migrants.
Paul Buchanan, expert américain en sécurité et relations internationales, basé en Nouvelle-Zélande, n’est pas surpris par ces attaques, car « les extrémistes de droite sont très visibles et très présents à Christchurch, ils ont mené des agressions contre les minorités régulièrement ces dix dernières années. »

LIRE LA SUITE

www.rfi.fr

video’s

Stay Connected

16,298FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
391FollowersFollow

Abonnez-vous à la Newsletter

Latest News

Kah Walla

Kah Walla rubbishes separatist threats, insists Federation can solve Anglophone crisis

The leader of the Cameroon Peoples Party, Edith Kah Walla has rubbished threats from some separatist activists banning her from setting foot in the...
Christine Lagarde

Une mission du Fonds monétaire internationale (FMI) séjournera au Cameroun du 23 avril au...

Une mission du Fonds monétaire internationale (FMI) séjournera au Cameroun du 23 avril au 3 mai prochain, dans le cadre de la 4ème revue...
Ferdinand Ngoh Ngoh

Cameroun: Ferdinand Ngoh Ngoh, l’ami caché du truand Jean Luc Schaffhauser

Par Boris Bertolt La résolution de l'union Européenne contre le régime de Yaoundé est simplement la conséquence de 4 années de gouvernance folle où le...
Cavaye Yeguie Djibril

Cameroun: Cavaye Yeguie Djibril, monte à son tour au créneau pour répondre au Parlement...

Le week-end Pascal n’est pas de tout repos pour le Parlement camerounais. Après Marcel Niat Njifenji le président du Senat, Cavaye Yeguie Djibril, le...
Ebola

Congo-Kinshasa: epidemiologist from Cameroon fighting Ebola Outbreak Killed in Attack

A doctor fighting an Ebola outbreak in the Democratic Republic of Congo was killed in an attack on an eastern hospital, according to the...