Wednesday, September 18, 2019

Egypte/CAN-2019 : Mobilisation d’un dispositif sécuritaire de 120.000 policiers

L’Egypte va mobiliser un dispositif sécuritaire de 120.000 policiers pour la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN-2019) qui aura lieu du 21 juin au 19 juillet prochain, a annoncé le ministère égyptien de l’Intérieur.

Selon le ministère, les agents mobilisés seront répartis sur tous les sites de la compétition, notamment dans les stades, les fan zones, les hôtels où séjournent les délégations et les lieux divers d’affluence.

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) se jouera pour la première fois à 24 équipes. L’Egypte, où le siège de la CAF est installé, a été choisie pour organiser la plus importante compétition africaine, au détriment de l’Afrique du Sud.

Les deux pays s’étaient portés candidats en décembre, après que le Cameroun, qui devait initialement recevoir le tournoi, a été prié de se concentrer sur l’édition 2021.

Si l’Egypte a déjà organisé la CAN sur son sol à quatre reprises, dont la dernière en 2006, c’est la première fois qu’elle assure cette tâche depuis la révolte qui a mis fin au régime du président Hosni Moubarak.

Sourceapanews

Stay Connected

16,652FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

Louis Georges Njipendi Kouotou

Camair-co : le directeur général se perd dans les aires

Depuis son arrivée à la tête de la compagnie aérienne nationale comme directeur général, Louis Georges Djipendi ne cesse de multiplier des frasques, et...
Mamadou Mota

Cameroun: Mamadou Mota (MRC) encoure une nouvelle condamnation

Le premier vice-président du MRC encoure une nouvelle condamnation qui pourrait être plus lourde que la première. Le premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance...
national-dialogue-kah-walla-proposes-a-political-transition

National Dialogue: Kah Walla proposes a political transition

In the opinion of the president of the Cameroon people's party (Cpp) the content of the dialogue convened by the old lion is inaccurate, misleading and downright insulting to Cameroonians.  For the Cpp, Paul Biya refused to recognize an anglophone problem. The problem at its roots in the political, cultural and economic history of the…