Monday, July 15, 2019

Émotion et hommages suite à l’assassinat du médecin camerounais en RDC

C’est un spécialiste d’épidémiologie de nationalité camerounaise qui a été froidement abattu par des hommes armés le vendredi 19 avril 2019 à Butemba, une ville de la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo.

Hier vendredi 19 avril, une offensive des hommes armés contre l’hôpital universitaire de Butemba, en République démocratique du Congo, a fait deux blessés et un mort. Le défunt, est le Docteur Mouzoko Kiboung Richard Valery, de nationalité camerounaise. Il a été surpris par des assaillants alors qu’il présidait une réunion dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola qui fait des ravages au sein de la population congolaise.

Notre compatriote est donc mort dans des circonstances troubles alors qu’il était en mission en RDC pour le compte de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

« La Communauté MedCamer toute entière salue la mémoire d’un membre exemplaire, d’un médecin aussi discret qu’efficace. Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches dans ces moments d’extrême douleur » a réagi le bureau de l’organisation des Médecins du Cameroun (MedCamer).

« Nous sommes sans voix suite à cette tragédie. Dr MOUZOKO était plus qu’un collègue pour nous qui avions passé plus d’un an à travailler ensemble à l’Extrême nord (Cameroun, ndlr). RIP brave Docteur tu resteras à jamais gravé dans nos mémoires » a renchéri Mohamadou Awalou

Le gouvernement camerounais a été aussi prompte dans sa réaction, après la déclaration du Directeur général de l’OMS qui annonçait la triste nouvelle. « Tout notre soutien ému aux médecins de la riposte et particulièrement à la famille de notre compatriote, le Dr Richard Mouzoko, qui vient d’être fauché par des Mai-Mai en RDC» a twitté Docteur Manaouda Malachie, ministre de la santé publique .

Le deuil est aussi porté par les anciens camarades de classe de l’ex élève du lycée classique de Bafia, dans la Région du Centre. « Mon frère, mon ami, mon cœur saigne ce soir, j’ai tellement mal. Certes les grandes douleurs sont muettes, mais je ne resterai pas muette ce soir. Nous nous sommes connus en 1ere D au lyclabaf et ton intelligence a permis à ce que tu aies le BAC avant moi. Oui pour ceux qui t’ont connu, tu étais une personne discrète qui se faisait remarquer par sa compétence. Tu étais un homme très discret. C’est par après que j’ai su que nous étions parentés et depuis lors on ne s’est plus quitté. Bien que la vie nous ait distancé, nous nous sommes retrouvés sur FB et ce jour, nous parlions des bienfaits des réseaux sociaux… Dernièrement, on s’est reparlé et tu m’as fait savoir que tu étais au Congo. Et tu m’as promis me revoir de passage au pays. Ce soir je suis tout simplement abasourdie. Aucun mot ne saurait exprimer avec exactitude mon ressentiment. Mort sur le champ de bataille, tel était ton destin. C’est aussi çà l’humanitaire. Donner sa vie pour les autres, tu es un héros. Mon frère, mon ami, l’humaniste, reposes en paix » regrette Félicité Boto dans un hommage publié sur la page facebook du défunt.

Le gouvernement congolais déclare avoir ouvert une enquête afin d’interpeller et punir les responsables de cet acte criminel qui a coûté la vie à l’ancien étudiant de la faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé 1.

SourceCIN

Stay Connected

16,527FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
408FollowersFollow

Latest News

Cameroun: une fillette de 4 ans meurt dans un puits à Douala

La découverte macabre a été faite dans la matinée du vendredi 12 juillet dernier au quartier Tergal, dans l’arrondissement de Douala 3e. Le corps...

Cameroun: Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

Par Noel Ndong En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface) a identifié...

Cameroun: chaque jour, 6000 jeunes de 15 à 24 ans contractent le Vih

Afin de barrer la voie à cette pandémie dont une étude projette une augmentation du taux de prévalence chez les jeunes à l’horizon 2020,...