Friday, March 22, 2019

En Guinée, le discours-choc de l’ambassadeur russe ne passe pas inaperçu

En Guinée, les propos-chocs de l’ambassadeur russe ont créé une polémique. Le doyen du corps diplomatique à Conakry a ouvertement déploré le principe d’alternance en vigueur dans le pays. Alexandre Bregadzé suggère ainsi une modification de la Constitution afin d’ouvrir la voie à un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

C’est un discours qui n’est pas passé inaperçu. L’ambassadeur russe a d’abord salué le développement de la Guinée qu’il dit avoir observé au cours des huit dernières années. « Soyons objectifs, soyons réalistes », a-t-il martelé, « nous sommes témoins d’une grande réussite de la Guinée, de son président et de son gouvernement ». « Un gouvernement, poursuit-il, dont les jeunes ministres entreront dans l’histoire de la Guinée comme la génération Alpha Condé ».

Alexandre Bregadzé a ensuite déploré le principe d’alternance pourtant inscrit dans la Constitution guinéenne. « Les Constitutions, dit-il, ne sont ni dogmes ni Bible ni Coran. Les Constitutions s’adaptent à la réalité, mais les réalités ne s’adaptent pas aux Constitutions ».

Tollé de l’opposition

L’ambassadeur a terminé son discours en témoignant tout son soutien au chef de l’Etat guinéen. Alpha Condé, dont le deuxième mandat s’achève en 2020, et qui a souvent contesté la pertinence de cette limitation du nombre de mandats présidentiels. « Nous vous soutenons, monsieur le président (…) La Guinée a besoin de vous, surtout aujourd’hui ! Et comme dit le dicton populaire russe : on ne change pas les chevaux au passage du cours d’une rivière. Actuellement, la Guinée est à ce passage ».

L’Union des forces démocratiques de Guinée, le principal parti d’opposition guinéen, a réagi dans la foulée. Son vice-président Fodé Oussou a pressé les autres ambassadeurs de se « désolidariser » des propos d’Alexandre Bregadzé. « L’ambassadeur russe, a-t-il ajouté, doit savoir qu’il n’est pas du rôle d’un ambassadeur de se mêler des problèmes internes d’un pays indépendant ». Et du côté de la société civile, le leader du Balai citoyen, Sékou Koundouno, a dénoncé un discours « incohérent, illogique, inapproprié et anticonstitutionnel ».

SourceRFI

video’s

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

16,229FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
383FollowersFollow

Latest News

Cameroun: Les employés de Congelcam escroquent les clients au Cameroun ?

En plus des prix élevés de l’entreprise, ils exigent de l’argent aux clients en échange des poissons non avariés relate ATS. Pour acheter du...
Calixthe Beyala

Je n’ai jamais connu un bamiléké au delà de la simple fraternité – Calixte...

Dans une publication sur sa page Facebook ce jeudi 21 mars 2019, l’Ecrivaine Franco-camerounais contredit les interprétations qui sont faites sur la fameuse vidéo...

Transports. Les six avions du transporteur camerounais Camair-Co cloués au sol

Les six avions de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) sont actuellement tous cloués au sol, après que l’Autorité aéronautique nationale a notifié ce vendredi...

Breaking: Falana Gives Nigerian Government Two Weeks To Return Sisiku Ayuk Tabe and Co....

Falana promised to institute a legal case of contempt proceeding against the NSA and Nigerian government if they failed to return the deported refugees...