Thursday, September 19, 2019

ENAM: déjà des doutes sur les compétences du nouveau DG

Si l’heure n’est plus aux supputations pouvant porter sur la nomination effective depuis le 14 décembre dernier de ce magistrat de premier grade n’ayant qu’un an d’expérience dans la fonction publique camerounaise, tous les regards sont désormais braqués sur les capacités qui seront les siennes à diriger cette grande école qui forme les cadres de l’administration camerounaise.

Bertrand Soumbou Angoula, ce n’est plus un secret pour personne depuis deux semaines, est le nouveau Directeur de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (Enam) à la grâce d’un décret du président de la République rendu public le 14 décembre 2018. Il a remplacé à ce poste Linus Toussaint Mendjana dont le séjour dans cette institution qui forme les hauts cadres de l’administration camerounaise, a été parsemé de tumultes multiples. Magistrat de 1er grade et ne possédant tout juste qu’un an d’expérience dans la fonction publique. On sait aussi de Bertrand Soumbou Angoula n’avait servi, après sa sortie dans cette Ecole, avait été nommé en juin 2017 par Paul Biya, à la Chambre des comptes, de la Cour Suprême comme auditeur stagiaire.

Et depuis le 14 décembre dernier, il a été propulsé à la tête de l’Enam. Ce qui, malgré le caractère souverain et discrétionnaire des décisions du chef de l’Etat, n’a pas cessé de susciter des commentaires. Mais au-delà de cette nomination, pratique- ment personne ne semble se souvenir que Paul Biya avait dit lors de son discours de politique générale pendant la prestation de serment qu´il ferait confiance aux jeunes. Et le promu d’émettre un vœu qui est tout un symbole et assez indicatif de la situation qui prévaut dans cette école : « J´espère que les ainés vont m´accompagner ». Devrait- on alors comprendre qu’au-delà de la confiance à lui faite par le chef de l’Etat, il faille remettre au goût du jour le fameux adage qui dit : « si jeunesse savait, si vieillesse pouvait » ? Ou alors de demander si le jeune Bertrand Soumbou Angoula et son adjoint Sieur Harouna (40 ans à peine et anciennement chef de service au ministère des Marchés publiques) feront l’affaire et résisteront à « l’intensité de la chaleur » du chaudron dans lequel ils viennent d’être nommés et où des conflits d’intérêt et de compétence sont permanents.

En tout cas, le nouveau directeur de l’Enam qui a déjà pris fonction, est déjà au parfum de la feuille de route à lui prescrite par la hiérarchie. On ne le dira jamais assez, il se devra de mouiller véritablement le maillot pour confondre Joshua Osih qui indiquait il y a quelques temps que cette institution était devenue le « symbole grandeur nature de l’échec de tout un système (…) l’Enam est d’un autre âge (…) Une institution bâtie sur le modèle des écoles de formation de type colonial. Elle contribue à produire des fonctionnaires arrogants portés plus par la répression, la rente et l’intérêt personnel au détriment de l’intérêt supérieur de la nation» et qu’il fallait tout simplement la fermer.

Pour donc faire l’affaire, Bertrand Soumbou Angoula ne devra tout simplement mettre en application le décret du président de la République du 9 avril 2017, portant réorganisation de l’Ecole nationale d’Administration et de la magistrature dont le statut s’arrime désormais à la loi n°2017/010 du 12 juillet 2017, portant statut général des établissements publics. On croise les doigts et on attend.

Le Cameroun Matin

Stay Connected

16,652FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

Medoulou Mengolo Cleopasse

Cameroun: Nomination à l’intendance de présidence de la république

Par décret présidentiel Medoulou Mengolo Cleopasse, 27 ans a été nommé lundi 16 septembre dernier intendant adjoint chargé des affaires intérieures à l'Intendance du...
Aminatou Ahidjo

Dialogue national : Aminatou Ahidjo brise le silence

Dans une tribune libre, Aminatou Ahidjo exhorte les Camerounais à participer au grand dialogue national. Afin d’écrire de nouvelles pages de l’histoire de du...
Sanaga

Cameroun: Edéa – Un camion se retrouve au fond de la Sanaga

L'accident, qui s'est produit mercredi, 18 septembre 2019 matin à Edéa, a causé la mort de deux personnes et un blessé. L'action était digne de...