Monday, January 21, 2019

Françafrique. Accord bananier au Cameroun (BdA)

Suite au décès début août de son président, le Camerounais André Fotso, l’organisation patronale a confié les rênes de la boutique à celui qui était alors son premier Vice-­pré­sident, pour qu’il assure l’intérim jusqu’en 2019. Un peu comme si notre MEDEF était dirigé par un des cadres nord-­américains de Monsanto, au moment même où le débat fait rage autour des traités transatlantiques de libre­-échange que l’Union européenne s’apprête à signer avec le Canada (CETA) et négocie avec les États­-Unis (TAFTA).

Car au Cameroun, la bataille contre le libre­-échange concerne les APE. Et au Cameroun, il est de notoriété publique que les grands gagnants des APE seront les producteurs de banane. Le hic, c’est que la banane du Cameroun est avant tout une banane française : deux en­treprises se partagent la filière, une société publique camerounaise objet de toutes les convoitises, et « les Plantations du Haut Pen­ja » (PHP), filiale du groupe marseillais La Compagnie Fruitière. Armel François, qui est passé cet été du rang de n°2 à celui de n°1 par intérim du Medef camerounais, est le Di­recteur général de la PHP depuis une quin­zaine d’années. Son groupe contrôle 6000 ha de terres parmi les plus fertiles du pays, principalement dans les vallées du Moungo, auxquelles s’ajoutent désormais environ 2000 ha de concessions récemment obte­nues aux alentours d’Edéa, au cœur de la fo­rêt Bassa.

La PHP exporte certes du « poivre de Penja » (une appellation désormais recon­nue et protégée) et se diversifie en plantant des cacaoyers, mais son cœur de métier, c’est la banane : une banane d’exportation bien sûr, qui requiert des plantations indus­trielles qui n’ont rien à voir avec les vergers paysans où se cultive la banane plantain. Une banane industrielle, donc, mais « équi­table » : depuis 2013, la PHP se targue d’avoir obtenu la labellisation Max Havelaar qui, les consommateurs bienveillants l’ignorent, n’a rien d’incompatible avec une structure agro-­industrielle où triment plus de 5000 salariés. La labellisation « équitable » de leur employeur leur permet de toucher une petite prime Fairtrade : c’est mieux que rien, mais on est bien loin de l’image du pe­tit producteur qui s’émancipe des règles brutales du commerce mondial grâce à l’al­liance de quelques « consom’acteurs » auto­ proclamés. En attendant, le groupe PHP et sa maison­-mère marseillaise empochent une autre partie de la prime, et comptent sur l’Union européenne, qui alloue généreuse­ment 5 millions d’euros par an de subven­tions à ces entreprises bananières du Cameroun pour les aider à faire face à la concurrence latino­-américaine, pour conti­nuer à leur garantir un accès privilégié à son marché. Les APE, qui vont ouvrir davantage le marché africain aux produits européen et ruiner un peu plus les petits producteurs et les entreprises locales, sont la clé de ce pri­vilège. Et le patronat camerounais, désor­mais dirigé par le patron français de la banane, va continuer de plus belle à fouler aux pieds la mémoire de ceux qui se sont battus en vain pendant quinze ans, face à l’armée française, pour l’indépendance de ce pays.

video’s

Stay Connected

16,146FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
366FollowersFollow

Latest News

Cameroon: Buea Council grounds taxis in attempt to frustrate ghost towns

The fight by the Buea council to stop ghost town operations in the municipality has taken another twist with about 100 taxis seized by...

Scandale au Port de Douala: 4000 conteneurs sortis sans frais

Un vaste réseau de fraude lié au dédouanement des conteneurs et des marchandises a été démantelé au port de Douala. L’Etat déplore un préjudice...

Economie : la Chine n’a pas annulé sa dette de 3000 milliards FCFA au...

Le gouvernement chinois a par contre décidé l’annulation de 45 milliards FCFA de prêt sans intérêt. Loin des 3000 milliards FCFA annoncé par un média...

Législatives 2019: Paul Eric Kingue devrait quitter la coalition autour du candidat du MRC

Paul Eric Kingue ira certainement aux prochaines échéances électorales avec son parti politique le Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau (MPCN). Le directeur de campagne...

Special Criminal Court: a co accused of former Finance Minister collapsed and died in...

A co accused of former Finance Minister Essimi Menye collapsed and died at the Special Criminal Court on Thursday January 17 after suffering from...