Tuesday, August 20, 2019

François Domique Bekolo, président de sous-section du RDPC dans le Nyong et So’o, et trois compagnons, aux arrêts pour vol de véhicules

François Domique Bekolo, ainsi que ses complices ont été présentés à la presse jeudi dernier à la Division Régionale de la Police Judiciaire du Centre.

 

Le président de la sous-section du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) dans le  département du Nyong et So’o et trois de ses complices ont été interpellés par les éléments de la Division Régionale de la Police Judicaire du Centre (DRPJC) ont été présentés jeudi 9 mars 2017 à la presse. Selon le quotidien Le Messager du vendredi 10 mars 2017, ces malfrats avaient  dans un total 16 voitures de marques Toyota Corolla et Carina E., un sac de 200 kilogrammes de bijoux, un condensateur    Sony Ericsson  et un compresseur. Ces quatre malfrats, spécialisés dans le vol de véhicules à Yaoundé et ses environs dépossédaient les propriétaires desdits véhicules à l’aide d’une clé broyeur pour les conduire dans la localité de Tsinga, située près de Dzeng dans le département du Nyong et So’o. En guise de mode opératoire, ils contactaient leurs complices à la Délégation Régionale des Transports afin que ces derniers leur établissent de nouvelles cartes grises pour les engins volés, pour ensuite procéder à la vente desdits véhicules. En dehors du vol de véhicules qui était leur principale activité, Françis Dominique Bekolo et ses compères étaient également maitres de l’art du déchargement de camions à conteneur. En effet, après avoir suivi pendant quelques instant- un camion nuitamment, les malfrats attendaient sagement que celui-ci amorce une colline pour se coller au véhicule les phares éteints, pour  par la suite ouvrir le conteneur à l’aide pinces Monseigneur et enfin décharger la marchandise sur la route, durant tout le trajet. Aussi, en titre préventif, le commissaire d la DRPJC en appelle à plus de vigilance de la part des populations. «Il faut sécuriser les voitures à base de bloc de pédales, GPS, alarmes anti-braquage. Nous disons en dernier ressort à nos concitoyens de  collaborer avec les forces de maintient de l’ordre pour vaincre ses bandits de grand chemin», a indiqué Raymond Aimé Evina. 

Stay Connected

16,582FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
430FollowersFollow

Latest News

Djibril Bassolé

Burkina Faso: Mot de fin du général Bassolé – L’accusé convoqué à la barre

Dans le cadre du procès du putsch manqué, les avocats du général Djibril Bassolé ont conclu leurs plaidoiries le lundi 19 août 2019. Ils...
Kondengui

Cameroun: Des détenus torturés

Human Rights Watch (Washington, DC) communiqué de presse Nairobi — Les autorités camerounaises ont détenu plus d'une centaine de personnes au secret et torturé un grand nombre...

Insécurité: les gabonais entrent au Cameroun avec les armes

En dépit de nombreux postes de contrôles implantés à la frontière avec le Gabon par Eking, gendarmes et militaires gabonais réussissent l’exploit d’entrer en...