Guerre Ambazonie: l’armée camerounaise fait l’objet d’une attaque à Kembong

In SOCIETE

Des sources militaires de la région du Sud-Ouest confirment que le poste avancé de l’armée camerounaise à Kembong dans le département de la Manyu, a fait l’objet d’une attaque dans la nuit de lundi à mardi dernier.

« Le poste militaire de Kembong a été attaqué aux environs de 23 heures par une bande armée qui se faisait appeler ‘’The Tigers’’ », renseigne notre source. Elle indique par ailleurs que deux gendarmes ont été blessés par les assaillants. « La bande armée s’est retirée quand elle a constaté que notre renfort venait », précise la source militaire.


Il faut noter des rumeurs annonçaient ce mardi que huit militaires avaient trouvé la mort dans cette zone près d’Eyumojock dans la région du Sud-Ouest. Dans un poste sur ses comptes dans les réseaux sociaux, le porte-parole de l’armée camerounaise, le Colonel Badjeck Didier avait apporté un démenti. « Aucun militaire n’a été tué dans le Sud-Ouest », a indiqué le Colonel.

Le département de la Manyu avec ses mangroves du Rio del Rey et de la rivière Andokat est la cible des bandes armées depuis près d’un mois. Il y a deux semaines, quatre militaires et deux policiers avaient trouvé la mort dans des attaques similaires.

«Les assaillants qui se réclament de la branche armée du mouvement sécessionniste dénommée « Southern Cameroons Ambazonia Consortium United Front », en abrégé le SCACUF, ont probablement progressé à bord de pirogues, se fondant dans le trafic fluvial particulièrement dense dans cette zone, en raison de la forte présence de pêcheurs et de commerçants », avait fait savoir le ministre de la Communication Issa Tchiroma lors d’un point de presse mercredi 29 novembre 2017 à Yaoundé.


Source: cameroon-info.net


Do you have a story for publication? Please email it to [email protected]

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu