Tuesday, August 20, 2019

Iran : Une loi permet désormais aux pères d’épouser leurs filles adoptives

C’est une loi qui vient d’ouvrir une autre voix dans le code de la famille en Iran.

Elle permet désormais aux hommes de se marier avec leurs filles adoptives qui atteignent l’âge de 13 ans.

Selon Le Guardian, les souteneurs de cette disposition pensent que le nouveau président iranien, Hassan Rouhani permet de protéger les enfants.

Mais très critique à l’égard de la disposition, l’avocate Shadi Sadr, qui milite pour les droits de l’homme au sein de l’organisation Justice for Iran, basée à Londres, estime que «Cette loi légalise la pédophilie ». « Se marier avec un enfant adopté ne fait pas partie de la culture iranienne.

Evidemment, il y a de l’inceste en Iran, plus ou moins comme dans tous les pays du monde, mais cette loi légalise la pédophilie et met nos enfants en danger, faisant de ce délit une norme dans notre culture », a-t-elle indiqué.

Pour être plus précise, elle renseigne « Si un père se marie avec sa fille adoptive qui est mineure et qu’il y a des relations sexuelles, c’est un viol ».

Dans ce pays, avec la permission parentale, une fille peut se marier à l’âge de 13. Mais une fille de moins de 13 ans, avec l’autorisation du juge, peut également contracter un mariage.

Quant aux garçons, ils peuvent se marier à partir de l’âge de 15 ans. En 2010, on a recensé 42.000 mariages d’enfants âgés d’entre 10 et 14 ans, selon le site iranien Tabnak.

En outre, à Téhéran, au moins 75 enfants âgés de moins de 10 ans ont été mariés.

Source : africa24.info

Stay Connected

16,582FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
430FollowersFollow

Latest News

Djibril Bassolé

Burkina Faso: Mot de fin du général Bassolé – L’accusé convoqué à la barre

Dans le cadre du procès du putsch manqué, les avocats du général Djibril Bassolé ont conclu leurs plaidoiries le lundi 19 août 2019. Ils...
Kondengui

Cameroun: Des détenus torturés

Human Rights Watch (Washington, DC) communiqué de presse Nairobi — Les autorités camerounaises ont détenu plus d'une centaine de personnes au secret et torturé un grand nombre...

Insécurité: les gabonais entrent au Cameroun avec les armes

En dépit de nombreux postes de contrôles implantés à la frontière avec le Gabon par Eking, gendarmes et militaires gabonais réussissent l’exploit d’entrer en...