Wednesday, September 18, 2019

La crise au Cameroun s´exporte en Allemagne

Alors que le Conseil de sécurité de l´ONU s´est réuni le 13 mai pour discuter de la situation humanitaire au Cameroun, la crise anglophone fait réagir aussi la diaspora camerounaise en Allemagne.

Les drapeaux camerounais se lèvent aussi en Allemagne ces derniers temps. Des manifestations contre le gouvernement de Paul Biya ont eu ainsi lieu récemment à Dortmund, dans l´ouest du pays.

Kagma – son prénom a été modifié par sécurité – est un exilé camerounais. Il était présent à cette manifestation. Le conflit couve depuis des décennies au Cameroun mais Kagma explique qu´il a désormais aussi un impact sur la vie associative en Allemagne : “Avec notre association nous voulions, en tant qu‘étrangers en Allemagne, faire vivre la culture camerounaise ici. Cela s´est d´abord incarné à travers des activités culturelles et puis surtout avec le sport. Mais avec les problèmes qui se posent depuis deux ans dans les régions anglophones, la question de la sécurité au Cameroun prend de plus en plus d´importance et les activités de l´association ont changé.”

Divisions au sein de la diaspora

Kagma ne veut plus continuer à se taire. Même s´il est originaire de la zone francophone, il soutient les régions anglophones et parle d´une guerre menée contre le peuple. Mais ce n´est pas l´avis de tout le monde au sein de l´association.

“Dans la communauté, il y a des gens des deux parties du Cameroun. L´association ne veut pas s´engager politiquement. Mais c´est un réel problème pour nos activités car le sujet reste quand même présent. Les gens sont tous touchés. Cela crée des divisions dans la communauté. Il y a toujours des tensions.”

A l´heure des réseaux sociaux

Depuis vingt mois de crise le conflit a fait 1 850 morts, 530 000 déplacés internes et des dizaines de milliers de réfugiés selon l´International Crisis Group. La diaspora camerounaise suit avec attention la crise anglophone.

Aujourd´hui les informations circulent très vite. Justin Fonkeu, né au Cameroun, est conseiller municipal en Allemagne : “Les réseaux sociaux ont beaucoup aidé. C´est la différence entre aujourd´hui et les années 90. Avant, il n´y avait que des médias liés au pouvoir en place et toute l´information provenait uniquement du gouvernement. Mais aujourd´hui, quand l´armée est descendue dans la rue et a tué beaucoup de civils, nous l´avons tout de suite su grâce aux réseaux sociaux.”

L´homme qui est membre du parti des Verts organise des réunions d´information sur la situation politique camerounaise pour sensibiliser ses collègues allemands. Selon lui, il faut revoir l´aide au développement tant que la situation ne se sera pas améliorée.

https://www.dw.com/fr/la-crise-au-cameroun-sexporte-en-allemagne/a-48757755

Stay Connected

16,652FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

Louis Georges Njipendi Kouotou

Camair-co : le directeur général se perd dans les aires

Depuis son arrivée à la tête de la compagnie aérienne nationale comme directeur général, Louis Georges Djipendi ne cesse de multiplier des frasques, et...
Mamadou Mota

Cameroun: Mamadou Mota (MRC) encoure une nouvelle condamnation

Le premier vice-président du MRC encoure une nouvelle condamnation qui pourrait être plus lourde que la première. Le premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance...
national-dialogue-kah-walla-proposes-a-political-transition

National Dialogue: Kah Walla proposes a political transition

In the opinion of the president of the Cameroon people's party (Cpp) the content of the dialogue convened by the old lion is inaccurate, misleading and downright insulting to Cameroonians.  For the Cpp, Paul Biya refused to recognize an anglophone problem. The problem at its roots in the political, cultural and economic history of the…