Sunday, August 18, 2019

Mali: Révélation accablante contre l’armée française au sommet Afrique-France

Le ministère de la Défense a reconnu, samedi 14 janvier, qu’un enfant de 10 ans a été tué au Mali, le 30 novembre précédent, par les forces françaises. « Dans le cadre d’une opération menée par la force Barkhane dans la région d’Aguelhok, les armées françaises ont repéré un réseau de guetteurs agissant pour le compte d’un groupe armé terroriste (GAT). Compte tenu de la situation, il a été décidé de neutraliser l’un de ces guetteurs, qui s’est avéré être un mineur », a expliqué le ministère dans un communiqué.

Résultat de recherche d'images pour "force barkhane, mali"

 <!–

–>  <!–

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

–>

L’information sur la mort de l’enfant a été révélé au public lors de l’ouverture du sommet Afrique-France en cours à Bamako. François Hollande et plus d’une trentaine de chefs d »Etat africains y prennent part. M Hollande a effectué une visite éclair à Gao, principale ville du nord du Mali, où vivent des troupes françaises et maliennes engagées dans la lutte contre les jihadistes.

Ce communiqué du Ministère de la Défense, fait suite aux informations publiées par le magazine Jeune Afrique qui affirme que ce mineur serait un enfant de 10 ans et qu’après sa mort, les soldats français « l’auraient enterré en catimini » selon les mots employés par le journal.

Selon les termes du communiqué, c’est ce mode opératoire qu’utilisent les terroristes pour faire des victimes. Et c’est le même mode, qui avait été employé le 4 novembre dernier pour tuer l’adjudant Fabien Jacq”, avec un engin explosif, qui avait également blessé quatre autres soldats ».

Résultat de recherche d'images pour "force barkhane, mali"

Selon Jeune Afrique, qui dit avoir pu consulter le compte-rendu écrit d’une réunion fin décembre de militaires de la force Barkhane, un officier français a reconnu que des soldats avaient tiré sur un individu considéré comme étant un élément d’un groupe terroriste, avant de l’enterrer sommairement.

D’après la famille de la victime, il s’agissait d’un enfant qui gardait des ânes. Au sujet de l’âge de l’enfant tué, le ministère de la Défense a refusé de commenter les informations y afférentes ainsi que son inhumation.

Des soldats français de la force Barkhane ont tué une personne qui s'est avérée être un enfant, fin novembre (photo d'illustration au Mali, le 30 novembre 2016).

Yao Junior L

Stay Connected

16,581FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
429FollowersFollow

Latest News

insecurite-toujours-a-la-recherche-dau-moins-17-marins-etrangers-kidnappes-au-cameroun

Insecurité : toujours à la recherche d’au moins 17 marins étrangers kidnappés au...

Au moins 17 marins étrangers ont été enlevés jeudi 15 août sur la côte camerounaise par des hommes armés non identifiés. Des sources militaires camerounaises ont révélé ces informations hier sans donner beaucoup de détails, mais les médias chinois ont rapporté que 8 Ukrainiens et 9 Chinois avaient été enlevés jeudi matin à Douala, au…

Ambazonia: The famous Bali park in Flames

The famous Bali park that hosted many shops has gone up in flames. The park came down on Friday after a mysterious fire in the...
Anglophone crisis

Ambazonia: soldiers targeting civilians

Francophone army soldiers loyal to the Biya savage regime in Yaoundé are targeting Southern Cameroons civilians in the war French Cameroun and its political...