Monday, July 22, 2019

Mora – Terrorisme: Neuf villageois brûlés vifs par Boko Haram

Plusieurs combattants de Boko Haram à bord de motocyclettes ont pris d’assaut le village de Tcharkamari à l’Extrême-Nord dans la nuit de jeudi à vendredi 19 avril 2019.
Au moins neuf personnes ont été tuées jeudi nuit à l’Extrême-Nord dans une attaque attribuée aux combattants de la secte Boko Haram, a-t-on appris des sources sécuritaires de l’Extrême-Nord.

Selon l’armée et des témoins locaux, les terroristes de Boko Haram ont attaqué jeudi nuit Tcharkamari, une localité proche de Mora, avant de mettre feu au village.
D’après notre source, « les combattants de Boko Haram sont arrivés dans le village dans une voiture et des motos, ont ouvert le feu et brûlé des maisons ». Dans son témoignage, l’un des survivants dit avoir entendu les cris des enfants et des villageois « brûlant à mort ».

Au moins quatre personnes blessées ont été transportées vendredi matin à l’hôpital de district de Mora, la plupart souffrant de graves brûlures selon des sources hospitalières.

Le groupe islamiste multiplie les attentats suicides au Nigeria, au Cameroun, au Tchad et au Niger et n’hésite pas à utiliser comme kamikazes des femmes et des enfants.

Pour contrer les kamikazes, certains pays de la zone du Lac Tchad avaient interdit le port du voile, ce vêtement servant régulièrement à dissimuler des ceintures d’explosifs.
Pour combattre Boko Haram, les quatre pays riverains du lac Tchad ainsi que le Bénin ont mis sur pied une Force Mixte Multinationale (FMM) dotée de 8.700 militaires, policiers et civils. La coalition a sans conteste affaibli la nébuleuse islamiste de Boko Haram mais pour autant, elle ne s’avoue pas vaincue.

SourceCIN

Stay Connected

16,545FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
408FollowersFollow

Latest News

URGENT: les forces de l’ordre encerclent la prison de Kondengui

Les informations qui parviennent à la rédaction de camerounWeb ne sont pas du tout rassurantes. Selon plusieurs sources présentes à la prison centre de Yaoundé,...
crise anglophone

Les anglophones ne sont pas des « Ambazoniens »

Des femmes obligées de s’agenouiller avant d’être sauvagement molestées. Des enfants en bas âge violentés et en pleurs. Leur faute, avoir osé braver le...
disgraced-president-biya-leaves-geneva-after-spate-of-protests

Disgraced president Biya leaves Geneva after spate of protests

Cameroon president Paul Biya, whose presence in a luxury Geneva hotel caused protests and some diplomatic upheaval, has left the city.The Federal Department of Foreign Affairsexternal link (FDFA), which instigated diplomatic contact with Cameroon over a reported attack on a Swiss journalist, said it was aware of the departure. It pointed to Geneva-based Tribune de…