Monday, August 26, 2019

Projet Goal de la Fifa: à quoi sert cet argent au Cameroun?

La Fédération internationale de football association (Fifa) verse 250 000 dollars (environ 144 419 549 Fcfa) à chacune des associations membre chaque année pour développer son football. Au Cameroun, où depuis des années aucun match de football jeune n’est organisé, à quoi sert cet argent?
D’après les informations communiquées par la Fifa elle-même, l’instance faîtière du football mondial a distribué lors de ces quatre dernières années près de 350 millions d’euros à la « famille du football » dans le cadre de divers programmes d’aide et de développement du football, dont les principaux sont Goal (principal programme de développement du football de la Fifa lancé depuis 1999 qui permet de financer des projets liés à la professionnalisation du football) et Fap (Programme d’assistance financière, qui permet d’allouer à l’ensemble des fédérations nationales ainsi qu’aux confédérations des fonds pour aider au développement du football dans leur pays).

Depuis le lancement du Programme Goal en 1999, le Bureau Goal, a supervisé la réalisation de plus de 522 projets répartis dans 193 associations membres de la Fifa. Chacune de ces associations a bénéficié d’au moins un projet, 166 associations en ont hébergé deux, 113 trois, 44 quatre, 5 cinq et 1 six. Les membres du Bureau Goal ont donc réitéré le principe de solidarité comme facteur clé de l’obtention de financements pour ces programmes.
Maisons privées

Si Joseph S. Blatter, l’ancien président de la Fifa, en dressant le bilan de ce programme, déclarait que: « Les projets Goal rencontrent un succès sans précédent dans le monde entier », il ne pouvait afficher le même enthousiasme sur le Cameroun. L’ex-boss de la Fifa avait d’ailleurs en son temps parcouru le monde pour inaugurer les projets Goal, sauf au pays des Lions indomptables.

Au Cameroun, au commencement, il y avait le projet Goal 1 dont la cérémonie de pose de la première pierre avait eu lieu samedi 17 janvier 2004 à Odza. C’est dans ce quartier périphérique de Yaoundé, que le site de construction du Centre technique national de la Fécafoot avait été retenu. Une superficie de six hectares, qui est aujourd’hui occupée, en partie, par des maisons privées dont celle d’un ex-ministre. Au départ de ce projet, la maquette comportait un grand terrain de football gazonné, des tribunes, des vestiaires, une salle d’études, un stade annexe, quatre dortoirs d’une capacité de 120 lits, un réfectoire, une direction administrative, trois logements pour les ouvriers, etc.

Infrastructures en piteux état
Deux ans plus tard, au moment de la livraison de ce projet co-financé par la Fifa et la Fécafoot à hauteur respectivement de 400.000 dollars américains et 500.000 dollars, seul un terrain de foot et deux bâtiments, ont été réceptionnés. Dire que de ces infrastructures qu’elles sont aujourd’hui en piteux état c’est peu dire. L’usage intensif de la pelouse synthétique (par des locataires) et le manque d’entretien l’a rendu aujourd’hui impraticable. Les bâtiments sont quasiment à l’abandon et ne peuvent par conséquent accueillir aucune sélection.
Pour preuve, la sélection cadette du Cameroun qui est en partance pour la Turquie pour disputer un tournoi préparatoire à la Can «Tanzanie 2019» s’entraîne au stade annexe Ahmadou Ahidjo et est logée à Felydac Hôtel. Quant aux Lionnes, qui préparent le mondial français, elles ont déposé leurs valises au Centre d’excellence de la Caf à Mbankomo.

Dans le quotidien Mutations, le premier vice-président de la Fécafoot, président de la Commission des infrastructures à l’époque des faits, Jean René Atangana Mballa confessait que les travaux avaient été réajustés à cause des fluctuations du dollar par rapport au franc CFA. Un argumentaire qui n’a pas convaincu. Mécontent, Iya Mohammed, l’ex-président de la Fécafoot, le dessaisira des futurs projets.
N’ayant pas pu achever le projet Goal 1, la Fécafoot n’a pas osé concourir pour obtenir le Goal 2. Un programme qui a permis à plusieurs fédérations de se doter des sièges modernes. L’instance dirigeante du football Camerounais a choisi de construire son siège sur fond propre, retombé de la Coupe du monde 2010. L’immeuble en construction est à l’arrêt depuis que son initiateur Iya Mohammed a des démêlés avec la justice…

Centre technique
Le projet Goal 3 n’est pas logé à meilleure enseigne. Ce programme qui visait l’extension du Centre technique n’a jamais vu le jour. Ce projet visait à doter la Fédération d’un terrain en gazon naturel, terrain de futsal et terrain de beach soccer. La cérémonie de pose de la première pierre s’est déroulée, en grande bombe, le 6 avril 2016. Le délai d’exécution pour la réalisation du projet était fixé à 12 mois, et l’enveloppe dédiée pour les travaux de construction des installations suscitées, était de 460 millions FCFA. Il était en partie financé par la Fifa, qui déboursait 310 millions tandis que la Fécafoot contribuerait à hauteur de 150 millions. Mais, rien jusqu’à ce jour.

Stay Connected

16,589FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
434FollowersFollow

Latest News

Mgr George Nkuo

L’église soupçonnée de complicité avec les séparatistes après la libération de l’évêque enlevé

Une vidéo virale montre Mgr George Nkuo, évêque du diocèse de Kumbo en train de prier pour des séparatistes anglophones qui l’ont kidnappé. Sur plusieurs autres images diffusées sur...

University of Yaoundé II-Soa: the Rector removes more than 200 doctoral students

The decision was made on August 21 by Adolphe Minkoa She, the rector of this university.  The newspaper Mutations in newsstands this August 23, 2019 reports that, more than 200 doctoral students of the university of Yaoundé II have been desks from the central file of the university."Through a decision taken on August 21, Adolphe…
Christian Bassogog

People: l’international Christian Bassogog s’est fiancé [Vidéo]

C’est la nouvelle qui fait le buzz sur la toile. Le milliardaire chinois a demandé la main de sa conjointe. Si plusieurs personnes ne...