Saturday, August 24, 2019

Santé: le nouveau ministre frappé d’un malaise à son lieu de service

Un malaise aurait frappé hier, à son lieu de service le nouveau ministre camerounais de la Santé publique, a appris 237actu d’une source généralement crédible

Malaise cardiaque, malaise vagal ou encore fatigue générale, les versions se sont contredites sur les réseaux sociaux au fil de la soirée d’hier, donnant prise aux plus folles rumeurs.

« Si le ministre n’avait pas été transporté rapidement au centre des urgences de Yaoundé, il aurait pu y passer », confie une source anonyme à notre rédaction. Au moment où nous mettons cette brève en ligne, et à en croire cette même source, le ministre serait toujours aux urgences

Mais, aucune information ne filtre pour le moment sur l’état de santé du nouveau membre du gouvernement

Suite au réaménagement du gouvernement du 04 janvier 2019, Malachie Manaouda, 45 ans est désormais le patron de la santé au Cameroun. Cet administrateur civil a succédé à André Mama Fouda qui a œuvré pendant 11 ans à la tête de ce département ministériel. Avant sa nomination, le Minsanté occupait le poste de Secrétaire général du ministère du Commerce où il a passé juste quelques mois.

Stay Connected

16,591FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
434FollowersFollow

Latest News

interpoules-2019-8211-le-sud-soutient-olympique-de-biwong-bane

Interpoules 2019 – Le Sud soutient Olympique de Biwong-Bane

[Cameroon Tribune] L'équipe a été reçue mercredi dernier par le gouverneur Félix Nguele Nguele avant de mettre le cap sur Bertoua.
new-bell-8211-l8217espace-tsf-libere-des-occupants-illegaux

New Bell – L’espace « TSF » libéré des occupants illégaux

[Cameroon Tribune] Après de nombreuses mises en demeure, les occupants illégaux ont été sommés de déguerpir mercredi dernier.
suspension-du-general-semengue-par-la-fecafoot-le-bourreau-a-fini-par-avaler-sa-proie

Suspension du général SEMENGUE par la FECAFOOT: Le « Bourreau » a fini par avaler sa...

On voyait venir. Le bicéphalisme, la dualité aux cîmes du football camerounais n’avait que trop duré. À force de bercer, rappeler à l’ordre, établir, bâtir des ponts de consensus, faire la paix des braves avec un enfant trop affranchi, rebelle, épanoui et même récalcitrant, on fini par perdre son sang froid. Et châtier l’irréductible Indiscipliné…