Wednesday, September 18, 2019

Si Biya vient a Genève (…) Genève sera transformé en un champ de bataille – Brice Nitcheu (président du CODE)

Les opposants camerounais installés à l’étranger ont été alertés cette fois-ci par une correspondance qui semble émaner des services du protocole d’Etat. Un message-fax dans lequel le Cameroun demande à Berne des autorisations de port d’armes pour eux qui vont assurer la sécurité du président camerounais lors d’un éventuel prochain séjour en Suisse.

Le CODE (Collectif des organisations démocratiques de la diaspora) affiche sa détermination à empêcher le président de la République du Cameroun, Paul Biya, de séjourner en Suisse. Il réagit à la publication d’un document qui semble avoir fuité sur les réseaux sociaux et dans lequel le chef du protocole d’Etat Simon Pierre Bikele sollicite auprès des autorités suisses des autorisations pour 11 éléments de la sécurité présidentielle porteurs d’armes à feu. Cela, lit-on « dans la perspective du séjour privé de monsieur le président de la République en Suisse ».

S’appuyant sur ce document, Brice Nitcheu, le président du CODE a marqué son opposition à un voyage de Paul Biya en terre helvétique, n’hésitant pas à menacer les autorités suisses. « Le vieux tyran Paul Biya demande l’autorisation a la Suisse de voyager avec des hommes en armes. Nous prévenons les autorités helvétiques, si Biya vient a Genève, avec ou sans hommes armes, Genève sera transforme en un champ de bataille. La Resistance n’a pas peur des hommes de Biya en armes en Europe. Essayez de venir », a-t-il posté le 7 avril 2019 sur Facebook.

Les opposants camerounais installés à l’étranger (principalement en Europe) ne souhaitent plus voir séjourner en Occident le président Paul Biya, ses ministres et autres collaborateurs. Ils les accusent de gaspiller l’argent du pays à l’étranger et leur demandent d’améliorer les infrastructures au bercail et de s’y soigner comme la majorité de la population lorsqu’ils sont malades. Les opposants de la diaspora croient que c’est à cause de leur action que le président Biya est resté plus de 200 jours au pays contrairement à ses habitudes.

SourceCIN

Stay Connected

16,651FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

national-dialogue-the-belgian-diaspora-provides-itself-into-the-debate

National dialogue: the Belgian diaspora provides itself into the debate

They were reiterated a few days after the speech in which the President of the Republic invited the sons and daughters of Cameroon, to sit together to bring peace to this country and rebuild it."We, Cameroonians living in Belgium, members of the Collective of committed citizens of our territory of residence,have followed with interest, enthusiasm…
woman-buried-alive-the-militia-of-a-minister-held-responsible-new-discovery

Woman buried alive: the militia of a minister held responsible! New discovery

A new revelation in the case of the young lady buried alive in Batibo. It is the militia of a minister of Paul Biya who would be behind this massacre, says the anglophone journalist Michel Biem Tong, in exile.According to the journalist, the MKPD, the militia in question, which is none other than that of…
Louis Paul Motaze

Les ministres révolutionnaires de Paul Biya : Louis Paul Motaze et les 20.000 voleurs

Le parcours de l’actuel ministre des Finances (Minfi) affiche ces dix dernières années des actions qui feront que la mémoire collective du Cameroun ne...