Wednesday, September 18, 2019

Un terroriste marocain et une musulmane espagnole discutent d’un projet d’attentat sur WhatsApp : les promesses du djihadiste

Pour convaincre une musulmane espagnole à commettre un attentat, un djihadiste de nationalité marocaine lui fait une proposition mirobolante. Selon le djihadiste du nom de Abdelghalil Ait El Kaid, surnommé Abou Chaïma, si la jeune dame arrive à commettre l’attentat, elle aura la récompense de martyr, c’est à dire “un paradis aussi grand que la terre et les cieux réunis”.

Pour convaincre la jeune femme, dont l’identité n’a pas été révélée, Abou Chaima lui demande d’écouter les “prêches” d’un certain Abou Mohammad Al Adnani, ancien porte-parole, chef militaire et responsable des opérations terroristes extérieures de l’État islamique

“Tu recevras des armes, vas où il y a des rassemblements et commence à tirer sur tout ce qui se trouve devant toi”, détaille le Marocain.

Heureusement, l’Espagnole a avoué qu’elle ne peut pas  perpétrer un tel acte toute seule. Le djihadiste l’a exhorté  à «tuer les infidèles jusqu’à ce qu’on la tue». En ce qui concerne les armes, le Marocain l’a rassuré lui disant qu’elle pourrait facilement s’en procurer en Europe.

Le quotidien catalan “El Periódico de Catalunya” a eu accès à ces échanges. Le journal est arrivé à faire la transcription fidèle de la conversation.

La conversation date  de début juin 2015 et a été interceptée par les enquêteurs de la Division centrale du renseignement extérieur des Mossos d’Esquadra (police catalane).

Selon la transcription, tout avait commencé sur Skype, WhatsApp et Facebook. Le djihadiste marocain demandait à la jeune musulmane de le rejoindre et de se marier avec lui à Raqqa. Mais plus tard, les échanges ont pris une autre tournure comme on le voit  dans la conversation interceptée. En lieu et place d’un mariage, le djihadiste lui demande désormais de commettre un attentat en Catalogne dans  un lieu où il y aura une forte présence de civils.

Ait El Kaid, a finalement été arrêté le 22 juin 2015 en Pologne, alors qu’il revenait de Syrie. Pour les autorités catalanes, l’homme voulait rentrer en Espagne pour commettre une attaque. Il est actuellement détenu dans une prison espagnole, rapporte la même source.

Rappelons que le marocain,  ancien résident d’Alicante, avait  rejoint les rangs de Daech en Syrie en 2014. Il faisait partie du groupe dont sont issus les auteurs des attentats de Paris et de Bruxelles.

Stay Connected

16,651FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

national-dialogue-the-belgian-diaspora-provides-itself-into-the-debate

National dialogue: the Belgian diaspora provides itself into the debate

They were reiterated a few days after the speech in which the President of the Republic invited the sons and daughters of Cameroon, to sit together to bring peace to this country and rebuild it."We, Cameroonians living in Belgium, members of the Collective of committed citizens of our territory of residence,have followed with interest, enthusiasm…
woman-buried-alive-the-militia-of-a-minister-held-responsible-new-discovery

Woman buried alive: the militia of a minister held responsible! New discovery

A new revelation in the case of the young lady buried alive in Batibo. It is the militia of a minister of Paul Biya who would be behind this massacre, says the anglophone journalist Michel Biem Tong, in exile.According to the journalist, the MKPD, the militia in question, which is none other than that of…
Louis Paul Motaze

Les ministres révolutionnaires de Paul Biya : Louis Paul Motaze et les 20.000 voleurs

Le parcours de l’actuel ministre des Finances (Minfi) affiche ces dix dernières années des actions qui feront que la mémoire collective du Cameroun ne...