Wednesday, September 18, 2019

Une série de lettres empoisonnées interceptées en Tunisie

19 lettres empoisonnées ont été interceptées par les services de sécurité en Tunisie. Ces lettres visaient des personnalités publiques : politiciens, journalistes, syndicalistes notamment. Le ministère de l’Intérieur soupçonne un groupe terroriste d’être derrière cette tentative. Une enquête a été ouverte.

Pour l’instant, pas d’information sur la nature exacte des substances contenues dans les 19 lettres qui ont été saisies. Mais le ministre de l’Intérieur Hichem Fourati a précisé devant les médias locaux qu’il s’agissait d’un mélange toxique, inhalable, pouvant tuer par contact direct.

Les lettres ont été rapidement interceptées après leur envoi par les services de la sécurité nationale. Et c’est l’unité d’investigation des crimes terroristes et des crimes organisés portant atteinte à la sécurité du territoire qui a été chargé de l’enquête. Les services du ministère de l’Intérieur accusent un « groupe terroriste » d’être responsable. Sans plus de détails.

Et le porte-parole du ministère Sofiène Zaag a estimé qu’il s’agissait « d’une nouvelle stratégie de ces terroristes ». Un changement de tactique, qui « prouve leur échec face aux mesures de sécurités mises en place dans le pays » selon lui.

Il a appelé les hommes politiques, les professionnels des médias, les syndicalistes et autres personnalités publiques à la prudence. Il leur demande d’informer les services de sécurité sur tous les objets suspects qu’ils pourraient recevoir.

Chronologi

SourceRFI

Stay Connected

16,652FansLike
22FollowersFollow
0FollowersFollow
440FollowersFollow

Latest News

Louis Georges Njipendi Kouotou

Camair-co : le directeur général se perd dans les aires

Depuis son arrivée à la tête de la compagnie aérienne nationale comme directeur général, Louis Georges Djipendi ne cesse de multiplier des frasques, et...
Mamadou Mota

Cameroun: Mamadou Mota (MRC) encoure une nouvelle condamnation

Le premier vice-président du MRC encoure une nouvelle condamnation qui pourrait être plus lourde que la première. Le premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance...
national-dialogue-kah-walla-proposes-a-political-transition

National Dialogue: Kah Walla proposes a political transition

In the opinion of the president of the Cameroon people's party (Cpp) the content of the dialogue convened by the old lion is inaccurate, misleading and downright insulting to Cameroonians.  For the Cpp, Paul Biya refused to recognize an anglophone problem. The problem at its roots in the political, cultural and economic history of the…